Les Chroniques de Motor City #29 : Rétrospective de la saison 2004 des Detroit Pistons, partie 2

Après une première partie consacrée à l’intersaison et à la saison régulière des Detroit Pistons en 2004, place désormais à la suite de notre rétrospective sur cette saison charnière de la Goin’ To Work Era. Et pour l’occasion, tout le podcast sera dédié au gros morceau : les playoffs.

Pour rendre hommage comme il se doit à cette équipe, nous allons revenir sur chaque tour de playoffs et comprendre comme l’outsider du début a fini par devenir Champion NBA. Reprendre au tour par tour va permettre de voir les grandes tendances se dessiner progressivement : Rip Hamilton devient la principale menace offensive, Tayshaun Prince assume le rôle de meilleur défenseur extérieur de l’équipe, Ben Wallace reste dans l’ombre en soudant le groupe, Rasheed Wallace donne une confiance absolue à chacun et Chauncey Billups sera présent dans les moments chauds, ce qui lui vaudra de gagner le futur MVP des Finales 2004.

Au premier tour, les Detroit Pistons font face aux Milwaukee Bucks de Michael Redd. Contre l’une des meilleures attaques de la NBA en 2004, les Pistons auront l’occasion de mettre rapidement en place leur défense d’élite. Puis dès le second tour, on monte d’un cran dans la difficulté avec New Jersey, ces Nets qui avaient sweepé les Pistons en 2003. La série se jouera à rien et se sera principalement les ajustements de Larry Brown qui feront la différence.

La vraie surprise, contre les Lakers en 2004

Une nouvelle fois de retour en Finale de Conférence, les Pistons devront cette fois passer l’obstacle des Indiana Pacers, la meilleure équipe de l’Est cette année là. Alors que le duel se joue principalement entre deux énormes défenses, cette série sera aussi l’occasion pour Rip Hamilton de battre un record de franchise. Et puis enfin lors de la dernière marche, pour les Finales NBA, les Pistons, annoncés comme largement inférieurs aux Lakers vont déjouer tous les pronostics. Los Angeles, cette équipe composée de 4 Hall of Famers, avec Gary Payton et Karl Malone qui avaient rejoint Shaquille O’Neal et Kobe Bryant l’été précédent, va comprendre la différence entre une vraie équipe collective et un empilement de star. Si Detroit n’était censé faire que de la figuration en Finales, la franchise de la Motor City surprendra la planète NBA en gagnant ce titre 2004.

Avec ce podcast, vous avez la garantie de revivre chacun des matchs de playoffs de cette épopée des Pistons, comme si vous y étiez. Et de gagner du temps, puisqu’en moins d’une heure de rétrospective, vous pouvez revivre l’équivalent de 23 matchs de basket !

Rappel utile : si à la fin de cet épisode, vous avez trouvé ce podcast intéressant alors prenez quelques secondes pour mettre une note, pourquoi pas 5 étoiles, aux Chroniques de Motor City, dans la rubrique « Notes et Avis » de iTunes / Apple Podcast !

Vous aimerez aussi...