Les Chroniques de Motor City #28 : Rétrospective de la saison 2004 des Detroit Pistons, partie 1

Jusqu’à présent, nous n’avions consacré que peu d’épisode du podcast à parler des Pistons champions en 2004 et des hommes qui ont façonné cette Goin’to Work Era. Pourtant sans superstar, cette équipe de cols bleus avait porté les Pistons très haut dans les standings NBA durant tout la décennie des années 2000 avec évidemment le titre « surprise » en 2004. Alors pour rendre hommage à Ben Wallace, Chauncey Billups, Rip Hamilton, Tayshaun Prince, Rasheed Wallace et les autres, nous avons voulons faire un podcast qui sortirait du lot. Ainsi pour la première fois dans les Chroniques de Motor City, ce n’est pas un mais bien deux épisodes qui seront consacré à l’équipe des Detroit Pistons Champions en 2004.

Avec ces deux parties, c’est une véritable rétrospective de la saison 2004 qui vous ai proposé : dans cette partie 1, nous parlerons d’abord de l’intersaison et de la saison régulière 2003-2004, quand la partie 2 sera consacrée exclusivement aux playoffs. Tout le monde connait à peu près l’histoire des Pistons 2004 ou au moins son parcours surprise jusqu’aux Finales NBA contre les Lakers de Shaq, Kobe, Payton et Malone. Et pourtant il y a beaucoup plus à dire !

Les Pistons n’auraient pas pu être champions NBA à l’issue de la saison 2003-2004 sans leur passif en tant qu’équipe. Ainsi notre podcast commencera par le sweep cinglant infligé par les New Jersey Nets lors des playoffs 2003, une défaite qui entraînera le remplacement de Rick Carlisle par le rugueux Larry Brown. Nous aurons ainsi l’occasion de parler de la transformation des Pistons : avec Brown, Detroit deviendra tout simplement l’une des meilleures défenses NBA en tenant leurs adversaires sous les 83 points de moyenne lors de la saison 2003-2004.

Des débuts compliqués jusqu’à l’arrivée de Rasheed Wallace

Malgré tout, les débuts seront difficiles pour la bande à Larry Brown. Le training camp a été intense et les préceptes défensifs de l’exigeant coach prennent du temps à être assimilés. Les premiers doutes arrivent rapidement mais les Pistons feront taire les critiques en gagnant 13 victoires de suite entre décembre 2003 et janvier 2004, pour ce qui sera tout simplement un record de franchise que même les Bad Boys de 1990 n’ont pas su atteindre.

Et pourtant la saison n’est pas de tout repos. Detroit bute assez régulièrement contre les cadors de la NBA, ce qui n’augure rien de bon en prévision des playoffs où Nets, Pacers ou Heat semblent encore un cran au dessus. A la mi-saison, il semble assez évidement que Detroit a besoin de plus, d’un facteur X pour débloquer certaines situations. A la trade deadline, le GM Joe Dumars prendra alors un risque en montant un échange en Mars 2004 pour faire venir le turbulent Rasheed Wallace dans la Motor City. Le pari se transformera rapidement en coup de génie : avec le Sheed dans le 5 Majeur, la confiance du roster sera décuplée et Detroit finit sa saison en enchaînant les victoires. Dont un fameux record NBA avec cette série de 5 matchs consécutifs où l’adversaire ne dépasse pas les 70 points marqués…

Tous les détails de cette histoire et la découverte de ces événement sont à retrouver dans cette nouvelle Chronique de Motor City. A la fin de cet épisode, vous avez trouvé ce podcast intéressant alors prenez quelques secondes pour mettre une note, pourquoi pas 5 étoiles, aux Chroniques de Motor City, dans la rubrique « Notes et Avis » de iTunes / Apple Podcast !

Vous aimerez aussi...