Les Chroniques de Motor City #21 : Joe Dumars comme GM des Pistons : génial ou décevant ?

Inutile de dédier un podcast à Joe Dumars le basketteur (ou alors pour le couvrir d’éloge !) tant l’ancien joueur des Detroit Pistons est unanimement acclamé. Double champion, Dumars a été à la fois un membre-clé des Bad Boys, le parfait complément à Isiah Thomas dans le backcourt de cette équipe et un modèle de longévité, qui a joué avec les Pistons sur 2 décennies, ce qui a fait de lui le recordman All-Time en terme de matchs joués. Pour ne rien gâcher, Gentleman Joe était un joueur apprécié par ses pairs, fair-play et bien plus courtois que le reste des Bad Boys. Bref en un mot, Dumars est incontournable comme joueur.

Mais une fois retiré des parquets à l’été 2000, Joe Dumars n’a pas pour autant quitté les Detroit Pistons. Immédiatement, il est devenu le General Manager de l’équipe et son passage comme GM des Pistons sera le sujet qui nous intéressera aujourd’hui. Du fait de sa longueur (14 ans, de 2000 à 2014) ainsi que de l’irrégularité de ses résultats, le mandat de Joe Dumars à la tête de sa « franchise de toujours » reste une zone d’ombre, souvent objet de discorde entre les fans NBA. Et à raison puisque rarement un General Manager aura été à la fois si victorieux et si critiqué.

Pendant toutes ces années, Joe Dumars a été le seul et unique chef des Detroit Pistons, responsable de toutes les opérations basket de la franchise. Et contrairement à son passage de joueur, l’expérience a été plus contrastée. Débutant à la tête équipe en reconstruction, Joe Dumars en a fait des champions mais a ensuite tout détruit pendant presque une décennie. Alors pour ce podcast, j’ai choisi de compiler toutes les grandes décisions stratégiques du GM Dumars pour essayer d’en tirer une vraie conclusion.

Les Pistons champions 2004 d’un côté, Iverson, Gordon, Josh Smith de l’autre…

Doit-on encenser Joe Dumars ou a-t-il raté son passage comme GM des Pistons ? Il faut avouer que bonnes et mauvaises décisions semblent rythmer le parcours de Dumars dans la Motor City. A son crédit, il y a évidemment le titre 2004 remporté par Detroit, le 3ème de l’Histoire de la franchise seulement. La construction d’une équipe victorieuse avec les arrivées réussies de Ben Wallace, Tayshaun Prince, Chauncey Billups et Rip Hamilton est indéniablement une réussite de Joe Dumars. C’est également lui qui a osé faire venir Rasheed Wallace en 2004, un mouvement capital pour le titre dont on a consacré tout un épisode des Chroniques de Motor City.

Mais la colonne des erreurs de Joe Dumars est probablement aussi remplie que celle des succès, avec de grossiers ratés qu’on ne peut ignorer. Au niveau de la draft, le GM des Detroit Pistons s’est trompé à chaque fois qu’il a eu un choix de haut de tableau (Rodney White, Darko Milicic, Austin Daye…). Sur le marché des agents libres, Joe Dumars a surpayé des joueurs moyens et les erreurs sur Ben Gordon, Charlie Villanueva ou Josh Smith ont plombé le passé récent de la franchise. Enfin Joe Dumars a usé de nombreux coachs durant son mandat, en plus d’avoir un mauvais relationnel avec la plupart d’entre-eux

Assez exhaustif, ce podcast vous donnera quelques clés supplémentaires pour décider si Joe Dumars doit être considéré comme un bon GM ou pas. A la fin de cet épisode, peut-être pourriez-vous prenez quelques secondes pour mettre une note, pourquoi pas 5 étoiles, aux Chroniques de Motor City, dans la rubrique « Notes et Avis » de votre appli Apple Podcast ? C’est la meilleure chose que vous pouvez faire pour faire connaitre les Chroniques aux autres fans des Pistons !

Vous aimerez aussi...