News

Andre Drummond, la tentation d’être free-agent

Andre Drummond futur free agent 2020 | Detroit Pistons

A l’été 2020, Andre Drummond, joueur des Detroit Pistons depuis 2012, devra choisir s’il active ou non sa player option, qui s’élève à un peu plus de 28M. Si Drummond décline cette clause, il sera alors agent libre et pourra quitter les Pistons. Un scénario qui semble de plus en plus probable.

Après Reggie Jackson, qui dispute la dernière année de son contrat, les Pistons pourraient aussi faire face au départ de leur pivot Andre Drummond. Interviewé par la presse après un banal match d’été, Drummond a clairement affiché sa hâte d’être free-agent. Les déclarations du pivot des Pistons des Pistons ne laissent pas planer le moindre doute et dans sa tête, les choses semblent claires : il déclinera son option pour tester le marché en 2020.

La manœuvre a du sens pour Andre Drummond. La free-agency 2020 apparaît maintenant comme une année de transition après la folie de 2019 (Kawhi, Irving, Durant, Kemba, Butler…) et avant le nouvel ouragan qui s’annonce en 2021, avec LeBron, Kawhi, George, Davis ou Beal qui chercheront un nouveau contrat. Libre en 2021 s’il activait son option, Andre Drummond passerait sans aucun doute derrière tous ces noms-là, bien plus talentueux que lui mais aussi sur des postes plus importants dans la NBA d’aujourd’hui. Il faut voir comment les pivots ont été les derniers servis en 2019 pour comprendre que la majeure partie du magot est empochée par les ailiers et les créateurs.

Par contre, si Drummond ne prolonge pas l’aventure avec les Pistons, il pourrait attirer du monde la saison prochaine. Malgré toutes les réserves à son encontre, Dre reste un joueur statistique majeur, capable d’enfiler les 20-20 comme personne et qui pourrait apporter beaucoup à des équipes comme les Cavs, les Knicks voir même les Spurs ou les Raptors. Concrètement, Drummond pourrait même être le top player de cette free-agency ! Et même si les équipes ont moins d’argent à dépenser cet été-là, un contrat proche des 35 M est largement dans ces cordes.

Lire aussi  Preview Detroit Pistons 2018-2019 : Les Pivots
andre-drummond-pistons

Et les Pistons dans l’affaire ?

Voir Andre Drummond décliner son option ne signifie pas pour autant qu’il quittera la Motor City. D’ailleurs le joueur a vite réagit au buzz qu’avait fait son annonce, en cherchant à rassurer les fans des Pistons, via une story Instagram :

Pour ceux qui sont confus après mon commentaire à propos de la free agency, laissez-moi vous expliquer… Je voulais dire que je suis excité à l’idée de vivre ce processus parce que ce sera la première fois pour moi. Ça ne veut pas dire que je vais quitter Detroit. J’aime être ici.

Surtout que les Pistons conserveront quoi qu’il arrive la main sur ce dossier. Si Drummond aime vraiment Detroit, ce sont bien les Pistons qui peuvent lui proposer le contrat le plus élevé et le plus long : d’après les projections du futur salary-cap, Detroit pourrait être en mesure offrir à Drummond un contrat de 190M sur 5 ans, quand les autres franchises NBA seraient limitées à 140M sur 4 ans. La différence est énorme pour un pivot de 27 ans.

Ed Stefanski pourrait donc verrouiller son intérieur s’il estime à ce moment qu’il est le joueur dont la franchise a besoin. Mais d’un autre coté, si Detroit vise un gros poisson en 2021, prolonger Drummond mettrait immédiatement fin à ce rêve-là. Sécuriser Drummond en 2020 ou tenter le coup en 2021, quitte à tout perdre ? En un mot, le front office des Pistons devra décider dés l’été 2020 sa stratégie pour les deux ans à venir.

Tournant l’an passé à 17.3 points et 15.6 rebonds de moyenne, Andre Drummond a réalisé une campagne pleine en 2019 mais malgré ça (et un Blake Griffin stratosphérique), la franchise n’a accroché les playoffs qu’au 82ème et dernier match, se faisant ensuite sweeper par les Bucks. La saison à venir sera cruciale pour Detroit. Tout peut arriver, même un trade si la franchise n’est pas en bonne position pour les playoffs à la deadline.