DossierNews

Quelle utilisation pour Derrick Rose, nouvelle recrue des Detroit Pistons ?

Derrick Rose | Detroit Pistons

Avant même l’ouverture de la free-agency, ESPN avait annoncé l’accord entre Derrick Rose et les Detroit Pistons. L’information est désormais officielle, Rose et les Pistons se sont entendus pour un contrat de 15M sur 2 ans. Cette arrivée est une bonne nouvelle pour la Motor City. Mais il reste maintenant à savoir comment Dwane Casey va utiliser l’ancien MVP 2011.

Les Pistons ne pouvaient pas faire de miracle sur cette free-agency. Avec une banque bouchée, Detroit n’avait que la Mid-Level Exception (9,25 M) et la Bi-Annual Exception (3,6M) à dépenser. En réussissant à arracher très vite Derrick Rose à 7,5 M par an, les Pistons ont fait une des bonnes affaires de cette free-agency. Certes l’ancien des Wolves va prendre la quasi totalité de la MLE mais la Motor City avait besoin de renforcer ses lignes arrières, surtout si Ish Smith ne revient pas. Partant de ce constat, Ed Stefanski a encore bien manœuvré.

Après de longues saisons de galère, Rose a réussi à se relancer à Minnesota, réussissant en 2018-2019 sa meilleure année depuis 2012. Sans rien perdre de ses qualités de scoreur (en témoigne son career high à 50 points), D-Rose a ajouté à sa panoplie un shoot à 3-points fiable, en tournant à 37%. Bien sur, la défense reste un point noir du jeu de Rose, de même que son état physique mais Detroit doit faire des coups et celui-ci pourrait bien être gagnant.

Quel poste pour D-Rose à Detroit ?

Ish Smith, Jose Calderon et Wayne Ellington sur le départ, c’est toute la ligne arrière des Pistons qui perd de la profondeur. Le poste 2 reste encore assez fourni avec Luke Kennard, Langston Galloway, Khyri Thomas et potentiellement Bruce Brown. C’est donc au poste de meneur que les principaux manques vont se faire ressentir, puisque les Pistons n’ont absolument personne derrière Reggie Jackson. Sauf que Derrick Rose n’est pas forcement le pur meneur gestionnaire dont Detroit pourrait avoir besoin.

Lire aussi  Hardwood Classics - Les Pistons à travers l'Histoire #2 : les 60's

Tant que Reggie Jackson restera en bonne santé, ce problème de profil devrait pouvoir être solutionné. Les qualités de D-Rose pourront être exploitées avec Luke Kennard ou Langston Galloway dans la second unit, dans une rotation à deux arrières. Dwane Casey pourrait même être tenté de le faire jouer principalement avec Blake Griffin, faisant sortir en même temps Jackson et Drummond : Blake serait le créateur principal quand Rose sera là pour écarter le jeu et agresser le cercle. Cette manœuvre aurait aussi l’avantage de donner ensuite un maximum de temps de jeu au binôme Reggie Jackson/ Andre Drummond, toujours très efficace sur pick&roll.

Deviner les rotation de Dwane Casey n’est pas un jeu auquel il faut se frotter, le coach des Pistons ayant tenté des line-ups assez loufoques la saison passée. Mais s’il décide d’intégrer Luke Kennard dans le 5, il pourrait aussi être le premier à sortir pour que D-Rose devienne son back-up, jouant une bonne partie de ses minutes avec Reggie Jackson, qui serait lui-même remplacé par Galloway par la suite (ou Svi Mykhailiuk si l’expérimentation fonctionne). La saison passée, Derrick Rose a souvent joué accompagné d’un meneur chez les Timberwolves et ses qualités de slasher/shooteur se rapprochent plutôt d’un poste 2 aujourd’hui.

Les postes s’effaçant petit à petit au profil de la polyvalence, l’arrivée de Derrick Rose à Detroit sera quoi qu’il arrive une carte de plus, qui faisait défaut dans ce roster. Son manque de création sera un problème que les Pistons pourront combler en partie par le jeu de Blake Griffin et, on l’espère, par les qualités que Luke Kennard pourrait developper. La seule véritable inquiétude viendra en cas de blessure de Jackson : si démarrer avec Derrick Rose starter pourrait ne pas être catastrophique (par l’importance de Griffin dans le jeu justement), l’absence d’un « vrai » meneur se fera forcement ressentir. Aux dernières nouvelles, les Pistons étaient intéressés par le profil de Shane Larkin