News

Qui sont Deividas Sirvydis et Jordan Bone, les autres rookies des Pistons ?

Draft des Pistons pour Jordan Bone et Deuvidas Sirvydis

Après la draft inattendue du français Sekou Doumbouya avec le pick 15, les Detroit Pistons ont continué leur grande manœuvres pour s’offrir deux autres rookies : Deividas Sirvydis avec le pick 37 et Jordan Bone avec le pick 57. On va revenir sur les moves réalisés par Ed Stefanski, avant de présenter les deux rookies choisis au second tour.

Des échanges en pagaille pendant cette draft

Hormis ce fameux pick 15, Detroit possédait aussi le pick 45. 24 heures avant la draft, le board des Pistons a ajouté le pick 30, récupéré dans l’échange avec les Bucks (tous les détails ici). Sauf que ce pick, Detroit ne l’a pas gardé mais l’a échangé pendant la nuit avec Cleveland contre 4 futurs choix de 2ème tour.

Avec deux de ces quatre choix ainsi que le pick 45, les Pistons sont montés dans la draft via les Mavs et ont récupéré le pick 37. Avec lui, ils ont choisi Deividas Sirvydis. Pour finir cette folle soirée, le front-office de Detroit a utilisé un 3ème second tour des Cavs pour récupérer les droits de Jordan Bone, drafté 57ème.

Deividas Sirvydis, la hargne lituanienne

Deividas Sirvydis detroit pistons

Poste 3 lituanien de tout juste 19 ans, Deividas Sirvydis devrait assez vite plaire aux fans des Pistons. Il semblerait qu’on soit face à un de ces joueurs qui tentent de rentabiliser toutes les minutes qu’on leur propose. En attaque, il n’arrête pas de courir, de faire des bonnes passes et même de shooter dans n’importe quelle position. En défense, il sera limité par son physique mais devrait compenser par sa volonté. Le chantier est immense mais la volonté est là, peut-être le plus important.

Certains le décrivent également comme l’un des meilleurs shooteurs européens actuels, ce qui lui donne immédiatement plus d’intérêt. Deividas Sirvydis serait alors le joueur de rotation qu’une défense ne peut pas décemment ignorer. Dans cette NBA où le spacing est roi, cela peut avoir de la valeur. Le plafond de Sirvydis n’est pas très élevé mais il pourrait être un role player utile pour les Pistons, voir même un 3&D correct, s’il transforme sa hargne en science défensive.

Lire aussi  Hardwood Classics - Les Pistons à travers l'Histoire #5 : Bad Boys Era

Mais pour l’instant, on ne devrait pas beaucoup le voir à l’oeuvre. Il devrait rater les Summer League et sera en concurrence avec Thomas, qui a montré une belle mentalité de scoreur l’an passé. Deividas Sirvydis jouera beaucoup en G-League avec le Grand Rapids Drive mais a comme avantage de jouer avec de « vrais » professionnels depuis plusieurs années. Son adaptation devrait être ainsi facilitée.

Jordan Bone, beaucoup de potentiel

jordan bone detroit pistons

En fin de draft, Jordan Bone débarque avec l’étiquette de meneur plein de potentiel. D’abord incroyablement athlétique, Bone devrait pouvoir être ce poste 1 agressif, capable de créer et d’attaquer le cercle. Il serait d’ailleurs l’un des joueurs les plus rapides de la draft et avait impressionné au NBA Combine. Immédiatement, on pense à un profil à la Ish Smith mais en bien plus athlétique.

La vision du jeu de Jordan Bone est aussi un point à mettre à son crédit. Tous les observateurs ont souligné les énormes progrès qu’il a fait dans sa gestion de l’attaque sur sa dernière année à Tennessee, ce qui lui vaut probablement sa sélection à la draft. Il faudra que ce mince échantillon se confirme (en NBA ou avec le Drive) mais pour un pick 57, Bone remplit pas mal de case.

On verra vite si ses 35% à 3-points ne sont pas un problème à l’étage supérieur mais pour l’instant, le potentiel de Bone est la seule chose que les fans des Pistons doivent garder en tête. L’énorme gap franchi la saison dernière, ses qualités athlétiques incroyables à ce niveau de la draft et sa vision du jeu lui donneront forcement des minutes avec les Pistons. Comme pour Sirvydis, on parle de projet à long terme donc « patience » sera le maître mot !