DossierNews

Detroit Pistons : Tour d’horizon des mock-drafts

Mock Draft des Detroit Pistons | PistonsFR

Maintenant que la lottery et le Combine sont passés, les choses s’accélèrent pour la draft NBA, prévue le 20 juin. Avec le pick 15, les Detroit Pistons devraient avoir une belle carte à jouer. J’ai pris le temps de regarder les principaux sites de basket français et US pour savoir quels joueurs ils projetaient pour les Pistons.

*Attention : au fil des workouts et des entretiens, les différentes mock-draft changent constamment. A la publication de cet article, les choix des sites pourraient être déjà différents. Cet article a été rédigé juste après le Combine et reflète dans tous les cas la variété des choix qui s’offrent aux Pistons.

Envergure : Brandon Clarke (Gonzaga)

Brandon Clarke | Mock Draft Detroit Pistons

On commence par un cocorico avec le choix d’Envergure. Dans son énorme Mock Draft, les Français ont choisi Brandon Clarke comme solution aux besoins des Pistons. Ce poste 4 de 23 ans est même décrit comme le « deuxième physique le plus freak de cette classe, après Zion » . Et en toute franchise, rien que cette phrase suffirait à nous chauffer.

Mais Clarke est également considéré comme le meilleur défenseur de cette cuvée de draft, contreur de génie et protecteur de cercle solide. On est face à un profil qui ferait le plus grand bien à la raquette de Detroit, qui peine vraiment à trouver une solidité défensive quand Andre Drummond n’est pas sur le terrain.

Projeté parfois plus haut, Brandon Clarke a néanmoins contre lui la pauvreté de son jeu offensif et surtout son inefficacité à 3-points. Même s’il a plutôt été capable de se créer son tir en NCAA, Clarke pourrait ne pas convenir au jeu très extérieur de Dwane Casey.

The Ringer : Kevin Porter Jr (USC)

The Ringer a choisi de proposer aux Pistons Kevin Porter Jr, le poste 2 de USC. Celui que le site compare volontiers à Rodney Stuckey (qu’on connait bien à Detroit) a l’air d’avoir tout d’un Top 10 de la draft, tout hormis la mentalité. Suspendu par son université pour des problèmes extra-basketball, KPJ semble aussi foufou sur le terrain que dans la vie.

Dans sa mock-draft, The Ringer parle de lui comme d’ « un scoreur qui a les qualités nécessaires pour devenir une star mais qui doit réussir à rassembler tous ces éléments ». Alors si Porter est encore disponible au pick 15, les Pistons feraient bien de ne pas être frileux.

Assez grand pour jouer 3, Porter pourrait se révéler une fois encadré par le roster désormais mature de la Motor City. Detroit se retrouverait alors avec un attaquant sûr de ses qualités, qui n’hésite pas à prendre ses shoots de n’importe quel endroit du terrain, quitte à parfois se disperser. En somme, un diamant à polir.

NBC : Rui Hachimura (Gonzaga)

Rui Hachimura | Mock Draft Detroit Pistons

Rui Hachimura, coéquipier de Brandon Clarke à Gonzaga, est le choix de NBC Sports. Plutôt projeté plus bas dans la majorité des mock-drafts, NBC parie sur « la capacité à apporter dès le Jour 1 » du poste 3/4 né au Japon. Dans la perspective de gagner immédiatement, Detroit pourrait voir Hachimura comme alternative à Leuer.

Shooteur extrêmement fiable, même à 3-points (malgré un faible volume en NCAA), Rui Hachimura a pour lui un jeu propre et sûr, sans fioriture, avec même une certaine élégance. Son QI Basket a l’air évident, ce qui rassure sur sa future éthique de travail. Nul doute que Dwane Casey, qui n’a pas hésité à intégrer Bruce Brown cette saison, donnerait de bonnes minutes à Hachimura.

Lire aussi  Top 100 Pistons - De la 50ème place à la 46ème place

Il restera aux Pistons à savoir sur quel poste serait utilisé le prospect. Si les qualités physiques d’Hachimura semblent parfaites sur le poste 3, elles risquent d’être insuffisantes poste 4. Mais dans tous les cas aura-t-il la carrure en attaque et l’intelligence en défense pour jouer ailier avec Dwane Casey ?

Sports Illustrated : Romeo Langford (Indiana)

Romoe Langford | Mock Draft Detroit Pistons

Une fois au choix n°15 des Pistons dans sa mock-draft, SI a eu du mal à choisir mais s’est finalement décidé pour Romeo Langford. Il faut dire que la saison du combo-guard d’Indiana a déçu les observateurs : en grosse délicatesse avec son shoot, Langford a dû composer avec une blessure au pouce. Plus globalement, Romeo Langford « a du mal à se créer de bons tirs et manque de créativité dans son jeu » alors que il a besoin d’avoir énormément le ballon en main.

Sans ces alertes, on serait face à un joueur très probablement Top 10 (et c’est toujours le cas dans d’autres projections). Ses mensurations très correctes sont surtout au service d’un contrôle du corps qui a l’air incroyable, ce qui lui offrirait en NBA un accès au cercle illimité. Et sa défense qui semble être supérieure à la moyenne de ses petits camarades pourrait finir de convaincre Detroit.

Globalement si Langford est snobé par les franchises de la lottery pour les problèmes évoqués plus haut, les Pistons seraient fous de ne pas le prendre. Le manque de profondeur à l’extérieur (où Detroit n’a ni de meneur back-up, ni d’autre arrière que Kennard) pourrait être comblé par la simple présence de Romeo.

SBNation : Nassir Little (North Carolina)

Nassir Little | Mock Draft Detroit Pistons

Projeté comme un potentiel Top 5 à la dernière intersaison, Nassir Little pourrait-il tomber si bas à cause de sa saison NCAA ratée ? C’est ce que croit SBNation en l’imaginant chez les Pistons. Et si tel est le cas, les Pistons auraient du mal à dire non à ce potentiel dont le plafond semble très haut. Défenseur de haut niveau, Little est un poste 3 qui possède tous les attributs physiques pour s’imposer en NBA.

Ses énormes bras et son agilité semblent promettre de belles choses pour la défense de Little, d’autant qu’il s’agit d’un joueur très costaud. On pourrait même lui imaginer un profil de 3-and-D , même s’il « devra prouver qu’il peut marquer à 3-points en catch-and-shoot ». Mais son tir a rassuré au Combine et son pourcentage aux lancers-francs donne confiance.

Maintenant, les Pistons pourraient se méfier de ce potentiel prometteur mais qui n’a affiché aucun progrès cette année. Little se voit en « futur Kawhi » mais pourrait bien finir comme le nouveau Stanley Johnson. Et à Detroit, c’est une cicatrice qui est encore trop vive pour prendre ce risque.

Avec ce pick 15, Detroit ne pourra pas combler tous les manques de son roster. Mais déjà deux tendances se dégagent de cette analyse. Dans cette draft très éclectique, Ed Stefanski et les Pistons pourraient se retrouver avec un joueur comme Romeo Langford, Nassir Little ou Kevin Porter Jr encore disponible. Soit un joueur à haut risque mais avec une potentielle récompense énorme si le destin choisit le bon coté de la pièce.

L’autre possibilité du staff de la Motor City serait de choisir un bon élément, qui s’adaptera immédiatement dans cette équipe, qui rappelons-le, vise une bonne place en playoffs l’année prochaine. Et Rui Hachimura ou Brandon Clarke pourraient alors être de potentiels très bons ajouts.