NewsRecap de Match

Pistons-Bucks Game 4 (104-127) : dernier recap de la saison

Review-pistons-bucks-game-4

Voila cette fois c’est bien fini. Malgré tous nos espoirs, les Detroit Pistons ont été bien trop courts pour résister contre ces Bucks-là. Le retour de Blake Griffin n’aura pas suffit pour la Motown mais a quand même eu le mérite de rendre heureux les fans. Dernier retour après une saison longue, compliquée mais riche en émotion.

Les Pistons n’avaient pas les armes

Après un Game 1 catastrophique, les Pistons n’ont pas pu inverser la tendance et décrocher ce match qui aurait été symbolique des progrès de cette équipe. Le retour dans le Michigan coïncidait avec celui de Blake Griffin, mais même le franchise player des Pistons ne pouvait pas tout renverser.

Nous aurons l’occasion de débriefer plus en profondeur cette série mais Detroit, en tant que fragile 8ème de Conférence et qualifié lors de l’ultime journée, n’était simplement pas de taille face à cette équipe construite pour aller en Finales NBA et qui possède dans ses rangs le futur MVP de la saison. A chaque match, Detroit s’est rapproché (un peu) mais l’écart a toujours excédé les 16 points, signe que Milwaukee avait une marge infinie. Hier soir lors du Game 4, Detroit a tenu le coup pendant pratiquement 3 quart-temps mais s’est écroulé dès la première accélération des Bucks.

Team Blake Griffin, avant tout

Cette série aura été l’occasion de montrer aux derniers sceptiques que Blake Griffin est un immense joueur. Il y a une équipe des Pistons avec lui et une autre sans lui. Son talent est incroyable bien sur mais Blake a aussi montré un mental à tout épreuve. Interdit de jeu par les docteurs lors des Games 1 et 2, Griffin a sauté sur l’occasion dès que le feu vert lui a été donné. Avec une jambe quasiment dans le plâtre, il a pourtant été le meilleur joueur des Pistons lors des deux dernières rencontres.

Lire aussi  [Podcast] Les Chroniques de Motor City # 1 : Pourquoi les Pistons s’appellent "Pistons"

Se jetant sur des ballons difficiles au mépris même de sa santé, claquant des dunks en transition, Blake est entré en « playoffs mode » alors même qu’il ne jouait que sur une jambe dixit son coach Dwane Casey. Même s’il n’y avait pas d’enjeu, Blake Griffin voulait être sur le parquet et se battre avec ces coéquipiers. Le public de la Little Caesars Arena ne s’y est pas trompé et a acclamé Blake lors de sa dernière sortie pour 6 fautes. Un grand moment, peut être fondateur pour la future relation des Pistons avec leur ville.

Derrière le sweep, il y a un avenir

Alors que certains n’hésitaient pas à parler tanking et trade alors que la série n’avait même pas connu son issue, il y a pourtant quelques motifs d’espoirs après cette nouvelle élimination en playoffs. Tom Gores, le propriétaire de la franchise, a confirmé cette nuit après le match que l’équipe allait continuer son chemin. Gores souhaite gagner, souhaite faire les playoffs chaque année et il n’est pas question de se saborder dans la Motown.

Injustement critiqué après la Game 3, quand une partie du public a confondu un seul match avec toute une saison, Andre Drummond fera bien parti du futur de la franchise. Et c’est tant mieux ! Le grand pivot a prouvé cette saison qu’il était compatible avec Blake et qu’il restait un joueur majeur, malgré ses carences. Si le chemin peut sembler long, Detroit est pourtant sûr de son fait : la saison prochaine doit servir de tremplin avant de se débarrasser des éléments qui plombent les finances de la franchise (Jackson, Galloway, Leuer…). Oui 2021 parait loin mais après tout, cela fait déjà 10 ans qu’on patiente !