HistoireNews

Histoire des Pistons : George Yardley, premier joueur NBA à atteindre les 2000 points

george yardley Detroit pistons

Il est la première grande star des Detroit Pistons. George Yardley, qui a joué 4 saisons à Fort Wayne et une à Detroit, a été la figure de proue de cette franchise qui déménageait alors de la petite ville de l’Indiana pour la Motor City. Membre du Hall of Fame, Yardley a inscrit son nom dans l’Histoire lors de la saison 1957-198 en devenant le premier joueur à briser la barre des 2000 points en NBA.

Lors des saisons 1954-55 et 1955-56, les Fort Wayne Pistons vont par deux fois en Finales NBA. Malgré deux revers encore difficiles à avaler, Fred Zollner le propriétaire a conscience que son équipe doit voir la suite en plus grand. Fabricant de…pistons pour l’industrie automobile, Zollner ne va pas chercher loin pour trouver la nouvelle localisation de sa franchise : ce sera à Detroit, dans la ville où il expédie la plupart de ses pièces détachées.

Sauf que Detroit a une histoire un peu complexe avec les équipes de basket et Zollner croise les doigts pour que ses Pistons soient acceptés dans la Motor City. Heureusement il peut compter sur de grands joueurs comme Gene Shue, Walter Dukes mais surtout George Yardley. Georges Yardley, c’est ce joueur drafté en 1950 par les Fort Wayne Pistons mais qui ne rejoindra l’équipe que 3 ans plus tard, le temps de faire son service militaire et de profiter un peu de la vie civile en parallèle.

Yardley, la première star des Pistons

La saison rookie de George Yardley est d’ailleurs plutôt anecdotique, l’ailier des Fort Wayne Pistons compilant 9 points et 6 rebonds en 23 minutes de jeu. Mais dès la saison 1954-1955, The Bird, comme il était surnommé depuis l’université, va prendre son envol. Son temps de jeu augmente drastiquement (35 minutes) et les stats suivent : Yardley posera cette année-là 17 points et presque 10 rebonds.

Deux facteurs peuvent expliquer ce changement. D’abord, le coach change entre les deux saisons : le rigoureux Paul Birch laisse sa place à Charles Eckman, bien plus prompt à mettre en valeur sa star. Yardley va aussi recevoir un coup de pouce du destin avec l’introduction de l’horloge des 24 secondes en NBA. Avant 1954, les équipes pouvaient garder la balle indéfiniment, ce qui ne favorisait ni le jeu, ni l’émergence des artistes. En 1950 par exemple, les Fort Wayne Pistons (justement) avaient volontairement ruiné le match contre les Minneapolis Lakers. Le ridicule score final de 19-18 reste le record pour un match de NBA et a poussé la ligue à réfléchir à un revoir sa législation. Dans cette NBA qui change, les Fort Wayne Pistons passent de 77 à 92 points par match d’une saison sur l’autre et c’est George Yardley qui en récolte les fruits.

Lire aussi  Top 100 Pistons - De la 80ème place à la 76ème place

Par deux fois donc, les Fort Wayne Pistons arrivent en Finales NBA grâce à un Yardley All-Star à chaque campagne. Ces deux rendez-vous se solderont certes par deux revers, contre les Syracuse Nationals et les Philadelphie Warriors mais George Yardley a prouvé qu’il pouvait être un joueur dominant dans cette Ligue. Si la saison 57 ne sera qu’une saison de transition pour les Pistons, The Bird prend encore de l’épaisseur avant le déménagement à Detroit.

Pistons detroit team 1958

2000 points en 1958 pour le joueur des Pistons

En 1957, les Pistons se déplacent donc de Fort Wayne à Detroit pour continuer leur développement. Alors que Yardley avait fini l’exercice précédent en double-double (21,5 points, 10,5 rebonds), il a pourtant gardé sa meilleure saison pour ses nouveaux fans de Detroit. Prenant une ampleur encore inédite dans cette équipe des Pistons, George Yardley réalisera une saison pleine, où il finira All-NBA First Team et 3ème des votes pour le titre de MVP.

Offensivement, Yardley rayonne sur son équipe mais aussi sur toute la NBA. Sa moyenne de point décolle : avec 27,8 points de moyenne, il est le meilleur scoreur de la saison, loin devant les 24 points de Dolph Schayes. Sa régularité permettra alors au joueur de briser un record iconique : en finissant la saison à 2001 points, George Yardley devient le premier joueur à marquer plus de 2000 points dans une seule saison ! Et avant Yardley, personne n’avait dépassé les 1932 points du légendaire George Mikan en 1952.

Cette performance historique dans l’Histoire des jeunes Detroit Pistons sera pourtant le champ du cygne pour George Yardley dans le Michigan. Le front-office de la franchise, persuadé de ne plus pouvoir retourner en Finales, avec cet effectif envoie Yardley à Syracuse contre l’obscur Ed Conlin. Evidemment, le pari sera perdu et pire, les Pistons devront attendre 30 ans pour retourner en Finales… Sans doute ont-ils profité de cette période pour apprendre à se comporter avec une légende.