NewsRecap de Match

Pistons-Nets (75-103) : le coup d’arrêt

Review Pistons Nets 75-103 | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

En plein playoff push et alors qu’ils restaient sur 12 victoires lors des 15 derniers matchs, les Detroit Pistons se sont écroulés face aux Brooklyn Nets. Rien n’a réussit aux hommes de Dwane Casey, qui doivent très vite tourner la page et retrouver leur basket perdu cette nuit.

Le pire match offensif des Pistons

Depuis le All-Star Break, une toute nouvelle équipe des Pistons nous était proposé chaque soir de match. Plus collectif, plus adroit, concerné pendant 48 minutes, Detroit avait même le meilleur Offensive Rating de toute la NBA sur la période avec 118,7 points. Hier soir, tout a volé en éclat. Les Pistons ont eu énormément de difficultés en attaque, ne marquant que 75 pauvres points. ce qui est simplement leur plus faible total cette saison.

Symbole de cette déroute, Blake Griffin n’a marqué qu’un seul panier, finissant à un risible 1/10 aux shoots. En manque de rythme, aucun joueur des Pistons n’a dépassé les 50% aux tirs dans ce match cataclysmique. Mais la défense a aussi pris l’eau et il est même assez compliqué de savoir où Detroit a été le plus mauvais hier soir contre les Nets. On va maintenant espérer qu’il s’agissait simplement d’un jour sans que l’équipe saura compenser dès le prochain affrontement jeudi contre le Heat.

Une défaite qui pourrait avoir des conséquences

Après un run victorieux, perdre en back-to-back à l’extérieur n’est finalement pas bien surprenant. Sauf que les Pistons ont lâché le match qu’il ne fallait pas contre les Nets. Avec cette victoire, Brooklyn reprend la 6ème place à Detroit mais également le tiebreaker. Cela signifie que si Pistons et Nets sont à égalité à la fin des 82 matchs de saison régulière, c’est Brooklyn qui finira devant. Finir 6ème voudrait dire affronter les Sixers (ou les Pacers) au premier tour des playoffs quand finir à la 7ème place offrirait un combat contre les Raptors. Pas forcement la même histoire.

Lire aussi  Rumeur Westbrook aux Pistons : le droit de douter

Il ne reste aux Pistons « qu’à » décrocher un meilleur bilan que les Nets avant le 11 Avril. La chose n’est pas aisée mais le calendrier pourrait être favorable à Detroit. Sur les 16 matchs restants, les Pistons vont jouer un paquet d’équipe à leur mesure (Heat très important, Lakers, Cavs, Suns, Magic, Grizzlies, Knicks). De l’autre coté, le programme qui attend les Nets reste nettement plus ardu.

Blake Griffin et les autres, trop bons pour s’écrouler

Cette défaite des Pistons face aux Nets ne peut être qu’un accident. Si l’équipe a été en dent de scie toute la saison, l’embellie actuelle ne doit rien au hasard. L’état de santé de Reggie Jackson s’améliore de jour en jour (et oui on oublie trop souvent qu’il a raté le training camp cet été) et l’ajustement offensif de Dwane Casey porte enfin ses fruits. Andre Drummond est mieux trouvé par ses coéquipiers et la légère mise en retrait de Blake Griffin favorise la bonne circulation de balle de l’équipe.

On ne passe pas de l’équipe la plus chaude de la Ligue depuis le 1er Février à rien du tout en un claquement de doigt. Les Pistons ont largement cédé contre Brooklyn cette nuit mais Detroit est désormais une équipe de playoffs. Attention, on parle bien d’une franchise entre la 6ème et la 8ème place de la Conférence Est, avec tout ce que ça comprend en termes d’irrégularité et de manque global de talent. Mais autant Detroit était probablement en sur-régime depuis une quinzaine de match, autant la défaite d’hier soir n’est pas synonyme d’effondrement.