HistoireNews

Hardwood Classics – Les Pistons à travers l’Histoire #1 : l’ère originelle

L'histoire des Detroit Pistons à travers leurs jerseys

Pendant 10 jours, PistonsFR va mettre à l’honneur les différentes époques traversées par la franchise des Detroit Pistons, depuis son déménagement de Fort Wayne à Detroit en 1957 jusqu’à aujourd’hui.
Et pour explorer l’histoire des Pistons, nous allons nous intéresser aux évolutions du maillot de la franchise, identité de l’équipe et objet hautement symbolique. On commence avec l’ère originelle, celle de Georges Yardley de 1957 à 1963.

jersey des Detroit Pistons : George Yardley
BIG 3 Créations

L’ère originelle (1957-1963) : Detroit, nouvelle maison

Après deux finales NBA en 1955 et 1956, les Fort Wayne Pistons déménagent pour venir s’installer à Detroit, plus précisément au Detroit Olympia Stadium. Leur succès pousse Fred Zollner, le propriétaire à trouver un autre marché, la petite ville de Fort Wayne étant devenue trop petite. Mais dans la Motor City, les Pistons n’arrivent pas à réitérer leurs performances passées et malgré une qualification en playoffs à l’Ouest chaque année (oui, oui les Pistons étaient à l’époque dans la conférence Ouest), Detroit échoue à chaque fois en demi ou en finale de conférence.

Si le public reste un peu réticent à venir soutenir cette nouvelle équipe, la ville de Detroit est ravie de posséder enfin sa franchise NBA. L’histoire de Detroit avec le basket était jusque là compliquée : les Detroit Eagles se sont séparés à cause de la Deuxième Guerre Mondiale, les Detroit Gems ont été rachetés par les Lakers en 1947, la même année où les Detroit Falcons ont disparu après une seule saison en BAA. Pire encore les Detroit Vagabond Kings n’ont tenu que 19 matchs en NBL avant de disparaître…

Lire aussi  Top 100 Pistons - De la 10ème place à la 6ème place

Le maillot Home : sobriété des années 50

Pas de folie dans ce premier maillot des Pistons à Detroit. Les mots DETROIT et PISTONS sont marqués en capitales et ensemble, pour souligner le déménagement récent et pour commencer à oublier le passé Fort Wayne.

Du Blanc, du Bleu et du Rouge, les Detroit Pistons affichent leurs couleurs désormais traditionnelles dès 1957. Le jersey des Pistons à l’extérieur est le copier-coller du Home, à l’exception du bleu, qui vient remplacer le blanc.

Le joueur : George Yardley

En 1957, au moment où les Pistons déménagent à Fort Wayne, George Yardley a tout pour lui. Il vient de mener son équipe deux fois en finale NBA et son style offensif si flamboyant fait de lui un joueur unique. Dans la Motown, Yardley passe encore un cap et réalise sa meilleure saison en carrière : 27,8 points de moyenne, ce qui fait de lui le meilleur marqueur de la Ligue cette saison mais aussi le premier joueur à atteindre les 2000 points dans une saison NBA.

Membre du Hall of Fame, George Yardley aura été jusqu’à cette saison 1957-1958 la figure des Detroit Pistons de l’ère originelle. La saison d’après, Detroit décide d’échanger son franchise player dans l’espoir d’enfin accrocher un titre. Mauvaise pioche pour les deux parties : Detroit mettra 30 ans avant de retrouver les Finales NBA et Georges Yardley prendra sa retraite un an après.

L’ère originelle en images