NewsRecap de Match

Pistons-Grizzlies (101-94) : la victoire de retour

victoire des Detroit Pistons face aux Memphis Grizzlies 101-94

Après 3 défaites consécutives, les Detroit Pistons retrouvent enfin le goût de la victoire. Mais nous avons du attendre de faire face à une triste équipe des Grizzlies pour y arriver. De ce match, on ne retiendra de positif que le succès comptable. Detroit est loin d’avoir retrouvé son basket.

La faiblesse de Memphis, plutôt que la force de Detroit

Il n’y aura pas d’excès d’optimisme quand l’avion qui ramènera les Detroit Pistons dans le Michigan après ce road-trip de 4 matchs. Avec un peu de lucidité, Dwane Casey sait que la victoire doit plus au malaise de Memphis qu’à un vrai réveil de son roster. Les Grizzlies ont du faire face à la défaillance de leurs leaders : un zéro pointé pour Mike Conley (diminué par une douleur à l’épaule) et Marc Gasol absent des débats en seconde mi-temps ont condamné leur équipe. Même si la défense des Pistons a aidé.

En tête à la mi-temps, Memphis s’est saboté le match tout seul, l’attaque des Grizzlies étant proprement catastrophique, à part les jeunes Jackson Jr, Brooks et Anderson, qui rentabilisent leurs minutes. De leur coté, les Pistons ont pu compté sur un Blake Griffin au niveau, qui facture 26 points, 8 rebonds et 7 passes décisives. En difficulté depuis quelques matchs, Griffin a su faire ce que les cadres des Grizzlies n’ont pas réussi.

Luke Kennard doit toujours plus shooter

Le sophomore des Detroit Pistons commence petit à petit à sortir la tête de l’eau. Hier soir, Kennard marque 13 points à 4/11, dont 2/5 à 3-points. C’est lui qui alimente le run victorieux des Pistons en fin de match, le 13-0 qui éloigne des Grizzlies de retour à un seul point (83-82). Ces deux paniers longues distance de Luke ont littéralement changé la donne coté Pistons. Et pourtant l’ancien de Duke n’a plus confiance en son shoot.

Lire aussi  Pistons-Wolves (129-123) : les points-clés du match

A plusieurs reprises hier soir, et depuis son retour de blessure, on a vu Kennard hésiter, feinter le tir alors qu’il était grand ouvert. Pour chercher une autre position ou pour revenir à l’intérieur, mais Luke Kennard prend à chaque fois la mauvaise décision. Et Dwane Casey s’agace. Hier soir, il a reproché à son joueur de chercher à être encore plus ouvert, alors que la position est déjà bonne quand il reçoit la balle. Meilleur shooteur du roster, Luke ne doit pas prendre moins de 3-points que Griffin, Bullock, Jackson ou Galloway. Son 3/3 de loin dans le dernier quart-temps contre les Grizzlies révèle son vrai niveau.

Défense et 3-points, priorités absolues

Avant le run qui a définitivement mis les Pistons à l’abri, Detroit avait surtout réalisé un 3ème quart-temps rigoureux, profitant pleinement des erreurs des Grizzlies. Grâce à une défense simplement plus solide que d’habitude, les Pistons limitent leurs adversaires à 12 points lors de cette période ! Pendant les 5 premières minutes de la seconde mi-temps, les Grizzlies n’arrivent pas à rentrer un panier, ne stoppant l’hémorragie que par un lancer de Garrett Temple. Les Pistons ont maintenu les Grizzlies à 17,6% de réussite au troisième quart, loin des failles béantes laissées en défense à Indiana et Milwaukee.

Les Detroit Pistons vont devoir se concentrer sur cet aspect du jeu s’ils veulent décrocher les playoffs. 11ème de la NBA au Defensive Rating, les Pistons doivent encore monter d’un cran dans cette partie du jeu. L’autre volet important pour la Motown sera la réussite à 3-points. Aujourd’hui les Pistons pointent à l’avant-dernier rang avec un piètre 32,8%. Contre Memphis, le 16/40 derrière l’arc aura permis de l’emporter. Avec la philosophie de Dwane Casey -shooter plus et plus vite-, ainsi qu’avec les qualités de distribution de Blake Griffin, les Detroit Pistons n’auront pas le choix.