NewsRecap de Match

Pistons-Wizards (106-95) : que retenir du match ?

Victoire des Pistons sur les Wizards 106-95

Premier match post-Noël pour les Pistons face aux Wizards. Après la raclée contre Atlanta, Detroit n’avait pas d’autre choix que de se relancer immédiatement par une grosse victoire face à Washington. Si le contenu était globalement moyen, Dwane Casey a quand même du retenir quelques enseignements de ce match.

Une entame de 3ème quart-temps qui sauve les Pistons

La première mi-temps de ce Pistons-Washington ne fait que souligner les défaillances actuelles du roster. La maladresse offensive touche tout le starting five, malgré l’ajustement de Casey qui a intégré Bruce Brown Jr à la place de Luke Kennard, cloué sur le banc pendant tout le match.

Mais dès les premières minutes du 3ème quart-temps, les Pistons donnent un coup d’accélérateur. Sous l’impulsion de Blake Griffin, Andre Drummond et Reggie Jackson, Motor City passe un 23-2 en moins de 5 minutes. Detroit prend ensuite jusqu’à 23 points d’avance mais laissera les Wizards revenir par deux fois. Heureusement un dernier run en fin de match (10-0) permettra de verrouiller la victoire.

Langston Galloway, la torche humaine

Dans la médiocrité de la première mi-temps, les Pistons se tourneront vers leur banc pour limiter la casse. Stanley Johnson, Zaza Pachulia mais surtout Langston Galloway ont encore enflammé le parquet lors de leur passage. Galloway, pyromane régulier depuis quelques semaines, finit le match à 22 points en 23 points avec un impeccable 8/12 aux shoots.

Sans ce passage du banc, Detroit aurait sans doute décroché face à Washington, pourtant la pire équipe à l’extérieur de la NBA cette saison. Au lieu de ça, cette force retrouvée a parfaitement préparé le terrain pour le gros QT3 de l’équipe.

Lire aussi  Reggie Jackson déjà ambitieux pour la dernière année de son contrat

Les limites de Reggie Jackson

Il était presque décevant de voir les Pistons commencer le 4ème quart-temps avec seulement 13 points d’avance. Mais le pire était à venir, orchestré par Reggie Jackson. Moyen dans les 3 premiers quart-temps, Jax a frôlé la médiocrité dans l’ultime période. Coupable de 8 pertes de balle dans toute la rencontre, Jackson a enchaîné les mauvais choix et Washington ne se prive pas pour revenir petit à petit.

Revenu à une possession, les Wizards tenteront un Hack-a-Drummond pour passer devant. Le pivot des Pistons convertira ses tentatives mais la faiblesse de Jackson aura presque coûté la victoire à Detroit. Cette saison, le meneur a complètement perdu son basket, incapable de trouver sa place dans le système de Dwane Casey. Si sa valeur est proche de zéro, il faudra quand même être attentif lors de la trade deadline, puisque la situation ne peut désormais plus durer.