NewsRecap de Match

Pistons-Suns (118-107) : les enseignements de ce NBA Sunday

En s’imposant contre les Phoenix Suns 118-107, les Detroit Pistons ont signé leur deuxième victoire consécutive. L’adversaire était moins prestigieux que Houston mais les hommes de Dwane Casey ont su rester sérieux tout au long de ce NBA Sunday.

L’énorme 4ème quart temps des Pistons

Que ce fut dur face aux Phoenix Suns. Certes derniers de la Conférence Ouest, les Suns sortaient quand même d’une victoire contre les Bucks, qui n’avait rien à voir avec la chance. Bien dans leur basket cette nuit, les coéquipiers de Booker ont fait jeu égal avec Detroit pendant 3 quart-temps.

Il faut dire que ces Pistons, assez inspirés en attaque étaient complètement à la ramasse en défense. Booker ou Crawford punissent tout manque et il faudra le réveil de Blake Griffin pour valider la victoire de la Motor City. Dans le dernier quart, BG score 12 points, prenant feu une nouvelle fois quand son équipe en avait besoin. La marque des grands.

Griffin, discret mais chef d’orchestre

Avant ce dernier quart temps réussi, Griffin avait souffert face à la couverture des Suns. Bien pris par Ariza et quasiment à chaque fois avec deux défenseurs sur le dos, Blake a été obligé de lâcher la balle. Le plan de Phoenix aurait pu réussir mais les qualités de passe de Griffin ont renversé le match : 11 passes décisives pour l’intérieur des Pistons, à deux unités de son record en carrière.

Griffin a pourtant beaucoup souffert sur cette rencontre, multipliant les isolations qui l’ont conduit à des tirs compliqués en fin de possession, et même à des pertes de balles. Heureusement le collectif de Detroit suivait derrière lui : 6 joueurs à 13 points ou plus auront été nécessaires pour disposer de Phoenix.

Booker et Ayton admirables côté Suns

Il est rare qu’on en parle mais cette victoire 118-107 des Pistons contre les Suns a été longtemps repoussée par les deux stars de Phoenix, Booker et Ayton. Le duo s’entend à merveille et les fans des Suns ont de quoi garder le sourire malgré les défaites qui s’enchaînent. Booker et Ayton ne seront jamais Kobe et Shaq mais leur futur est brillant.

Face à Drummond, DeAndre Ayton s’est montré appliqué et efficace en attaque (25 points à 11/13). Ce qui est fut plus compliqué en défense, notamment face à Griffin mais on parle là d’un jeune rookie. Quand à Booker, il a longtemps donné l’impression d’être inarrêtable. Il score 37 points à 58% et a absolument tout fait à la défense des Pistons. Seul Stanley Johnson aura réussi à le freiner, confirmant une nouvelle fois sa réputation de grand défenseur