Preview Detroit Pistons 2018-2019 : Les Ailiers

Apres la preview complète de la saison à venir des Detroit Pistons, place désormais aux 5 previews poste par poste où nous ferons ensemble le tour du roster mis à disposition de Dwane Casey. La NBA reprend ses droits dans quelques jours et cette année la Pistons Nation est très ambitieuse. 

On commence aujourd'hui par le poste où la bataille fait rage pour débuter les matchs, les Ailiers (Bullock, Johnson, Glenn Robinson III).

Preview Detroit Pistons, les ailiers | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Reggie Bullock : 

La saison passée (11,3 pts, 2,5 reb, 1,5 ast) : Avec Reggie Bullock, on parle potentiellement du joueur le plus satisfaisant des Detroit Pistons. Poste 3 naturel, ce qui explique qu'on le retrouve dans cette preview, Bullock a su adapter son jeu pour devenir le titulaire indiscutable poste 2, débutant 52 des 62 rencontres qu'il a disputé. Avec sa polyvalence, tout est possible et l'an passé Van Gundy l'a aussi bien associé à Johnson qu'à Kennard. Meilleur shooteur de l'effectif, Reggie Bullock est en train de devenir ce 3&D moderne, efficace et polyvalent en attaque et capable de switcher sur plusieurs postes en défense. 

La question : Bullock va-t-il confirmer sa saison 2017-2018 ? 
Si Andre Drummond a fini (un peu étrangement) 4ème du dernier Most Improved Player 2018, c'est pourtant Reggie Bullock qui aurait mérité quelques voix. Doublant son nombre de minutes et de point, Bullock a aussi atteint les meilleurs pourcentages aux shoots de sa carrière. Il finit même 2ème en Effectif Field Goal % derrière le génial Anthony Tolliver. Le plus dur pour lui sera désormais de confirmer et de montrer qu'il peut rester dans ces sphères pour le reste de sa carrière. Le jeu offensif prôné par Dwane Casey pourrait l'aider.

Le scénario attendu : Débutant dans le 5 avec les tours jumelles intérieures et Jackson, Bullock n'a qu'un rôle en attaque : se libérer et shooter. Les défenses ne pouvant pas s'occuper de tout le monde, l'ancien des Clippers se retrouve souvent seul et artille avec régularité. Alternant entre les postes 2 et 3, il ne perd pas de minutes et conserve de bon pourcentage. Le tout en devenant la coqueluches des fans de la Motown.

Reggie Bullock Preview Detroit Pistons


Stanley Johnson :

La saison passée : (8,7 pts, 3,7 reb, 1,6 ast) : Difficile de résumer la situation de Stanley Johnson. S'il a relevé la tête pour sa 3ème saison, il n'est toujours pas revenu au niveau qui était le sien lors de son année rookie, quand sa combativité et son envie contaminaient le reste du roster. Au contact d'Avery Bradley, Johnson avait montré quelques signes de combativité mais cela n'a pas duré. A Detroit, Johnson reste titulaire à l'aile par défaut mais le recrutement de Glenn Robinson III sonne comme un avertissement. Heureusement pour lui, Stan Van Gundy, qui l'avait pris en grippe, a quitté la maison Pistons. Si Johnson ne montre pas du mieux avec Casey, on aura alors identifié l’élément problématique.

La question : L’efficacité de Stanley Johnson en défense peut-elle combler ses problemes offensifs ?
Johnson avait donné le ton dès son premier match de le saison l'an dernier : un 0/13 contre les Hornets mais 40 minutes de présence sur un parquet. Depuis 3 ans, Stanley Johnson est ainsi devenu aussi précieux défensivement que boulet de l'autre coté de terrain. Habituellement les joueurs sont assez forts en attaque pour masquer leur faiblesse en défense mais dans le cas de Stanley, c'est tout le contraire. Pour l'instant, il reste le meilleur défenseur du roster mais on attend un gros step-up en attaque.

Le scénario attendu : Stanley Johnson commence la saison titulaire. Trop important pour sa défense sur le meilleur extérieur adverse, SJ se bat pourtant avec son shoot. L'essentiel de ses points sont marqués en transition, grâce à son explosivité retrouvée. Parmi les starters, il est certes le moins efficace en attaque mais il ne pénalise pas son équipe. Partageant son temps de jeu avec Bullock, Kennard et Robinson, Stanley joue quelques minutes de moins mais s'épanouit dans son rôle.

Stanley Johnson Preview Detroit Pistons


Glenn Robinson III :

La saison passée (4,1 pts, 1,6 reb, 0,7 ast) : Des promesses plein la tête au début de la saison 2017-2018, Glenn Robinson III a été coupé en plein élan par une blessure à la cheville qui l'a éloigné des parquets NBA jusqu'à Mars 2018. C'est donc de chez lui qu'il a vu les Pacers d'Oladipo devenir une machine de guerre. Lors de l'intersaison, Robinson III a choisi Detroit, en quelque sorte un retour aux sources pour lui qui a évolué pendant deux ans avec les Wolverines de Michigan. Complètement rétabli de sa blessure, GRIII est prêt pour rebondir en NBA.

La question : Glenn Robinson III pourrait-il supplanter Stanley Johnson ?
L'arrivée de Glenn Robinson a été saluée par tous les fans des Detroit Pistons, qui attendaient un peu de concurrence au poste d'ailier, Reggie Bullock débutant systématiquement à l’arrière. Personne ne sera surpris si on dit que Stanley Johnson est une déception jusqu'ici et fatalement la question se posera de la place de Glenn Robinson III. Si on retrouve le joueur d'avant sa blessure, celui qui avait remplacé Paul George et qui avait gagné le Slam Dunk Contest, il n'est pas sûr que la place de starter reste éternellement dans les mains de Stanley Johnson.

Le scénario attendu : On compte énormément sur la progression de Stanley Johnson alors on imagine que Glenn Robinson restera back-up. Mais un très bon back-up ! Les jours où SJ est en panne avec son shoot ou que l'adversaire direct n'est pas un cador offensif, Dwane Casey libère le local de l'étape qui apporte beaucoup à l'équipe, par son dynamisme et son profil athlétique. Dans la rotation des Pistons, Glenn Robinson III est un cadre de la second unit avec Smith, Kennard et Pachulia.

Glenn Robinson III Preview Detroit Pistons






Aucun commentaire

Fourni par Blogger.