DossierNews

Preview Detroit Pistons 2018-2019 : Les Arrières

Apres la preview complète de la saison à venir des Detroit Pistons, place désormais aux 5 previews poste par poste où nous ferons ensemble le tour du roster mis à disposition de Dwane Casey. La NBA reprend ses droits dans quelques jours et cette année la Pistons Nation est très ambitieuse. 

On commence aujourd’hui par le poste qui ne connaîtra aucun titulaire, les arrières (Kennard, Galloway, Brown Jr, Thomas).

Preview Arrières saison 2018-2019 | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Luke Kennard : 

La saison passée (7,6 pts, 2,4 reb, 1,7 ast) : Pour sa première saison en NBA, Luke Kennard n’a pas démérité. Doublure honnête de Reggie Bullock qui est venu prendre ce poste d’arrière, le rookie s’est imposé comme l’un des shooteurs les plus fiables de l’équipe, confirmant sa réputation. Dans l’ombre des monstrueux débutants du dernier exercice, Kennard a réussi à se faire une place dans le roster des Pistons, participant à 73 matchs avec Detroit. On a même pu apercevoir quelques qualités de playmaking qui pourraient s’avérer utiles cette année.
La question : Kennard va t-il rattraper Donovan Mitchell ? 
Longtemps pendant la saison, les Pistons ont été moqués pour avoir choisi Luke Kennard devant Donovan Mitchell, le « vrai » Rookie of The Year 2018. Cette preview n’échappe pas à cette comparaison et on doit se demander si Luke pourrait combler l’écart avec le joueur du Jazz. La différence de niveau n’est pas forcement si abyssale entre les deux jeunes joueurs et même si Mitchell est un All-Star en puissance, il a aussi eu la chance de tomber au bon moment, au bon endroit. A Kennard de profiter des talents de formateur de Dwane Casey pour prendre une nouvelle dimension cette année.
Le scénario attendu : Kennard ne commence pas les matchs, barré par l’indéboulonnable Reggie Bullock. Dwane Casey s’appuie pourtant fortement sur son jeune joueur en second unit. Aux cotés de Ish Smith, Glenn Robinson et Zaza Pachulia, Kennard s’impose comme l’option offensive n°1 en sortie de banc, profitant des espaces offerts par le pivot géorgien. Si Donovan Mitchell réalise encore une saison de haute facture dans l’Utah, plus personne ne snobe désormais Kennard.
Luke Kennard | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Langston Galloway :

La saison passée : (8,1 pts, 2,8 reb, 2 ast) : S’il avait impeccablement débuté la saison, Langston Galloway a pourtant rapidement disparu de la rotation de Stan Van Gundy. L’ancien coach des Pistons a joué aux montagnes russes avec ses minutes, capable de ne pas le faire sortir du banc pendant 3 rencontres puis de lui offrir 25 minutes de jeu à la 4ème. Galloway a totalement perdu confiance en ses qualités, n’apparaissant finalement que comme un boulet à cause de son contrat. On l’imaginait franchement changer d’air cet été mais Galloway est resté dans la Motown, pour une deuxième chance.

La question : Langston Galloway peut-il être autre chose qu’un contrat boulet ?
5ème au payroll des Detroit Pistons, derrière le trio Griffin-Drummond-Jackson et l’autre poison du roster John Leuer, Galloway ne justifie pas les 7M/an investis sur sa personne. Déjà lors de son arrivée, il était étrange de mettre une telle somme sur un 3ème arrière et nos craintes se sont confirmées. Pourtant il reste un homme capable de faire briller Langston Galloway : Dwane Casey. L’ancien coach des Raptors a promis un jeu rapide et des 3-pts à prendre dès que possible. Dans ce schéma-là, LG pourrait bien être le facteur X de la saison.
Le scénario attendu : Bullock titulaire indiscutable et Kennard à développer, Langston Galloway ne voit pas beaucoup le terrain. Quand Dwane Casey fait appel à lui, l’arrière joue avec confiance et rentre ses tirs. Avec 41% à 3-pts, il bat son record personnel et rentabilise les quelques minutes qu’on lui donne. Il devient ainsi un joueur du bout du banc convoité et une monnaie d’échange intéressant e pour Ed Stefanski, le GM des Pistons.

Langston Galloway | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Bruce Brown Jr et Khyri Thomas :

La saison passée (rookie) : Puisque le choix de draft du 1er tour des Pistons est parti dans le trade de Blake Griffin, le front-office des Pistons ne disposait que du 42ème pick, place à laquelle Bruce Brown a été drafté. Mais Stefanski a réussi via un échange avec les Sixers à récupérer le 38ème choix, où il a sélectionné Khyri Thomas. Deux joueurs qui se ressemblent beaucoup : matures, défenseurs et déjà prêts à faire le pas vers la NBA. Pour le reste, je vous renvois à l’article post-draft qui avait été écrit sur le site.
La question : Qui de Bruce Brown ou de Khyri Thomas pourra s’imposer ?
Brown Jr et Thomas se ressemblent tellement qu’ils vont sans  doute se mettre en concurrence l’un envers l’autre. Si Dwane Casey a indiqué qu’ils auront tous les deux leur chance, il semble peu probable de voir les deux rookies s’inscrire durablement dans la rotation. Un des deux va sans doute passer l’essentiel de son temps avec le Drive en G-League et on parierait sur Khyri Thomas. L’ancien double défenseur de l’année de la Big East n’a participé qu’à un seul des 3 matchs de pré-saison quand Brown a lui joué chaque match, dépassant les 15 minutes de moyenne.
Le scénario attendu : Comme avancé dans cette preview, c’est Bruce Brown qui tire son épingle du jeu, capable d’apporter sur les postes 1 et 2, notamment quand Calderón est trop juste. Mais on parle là d’un temps de jeu famélique et finalement, c’est peut-être Khyri Thomas qui y gagne : en G-League, Thomas apprend son métier de basketteur dans l’ombre, profitant des nombreuses minutes offertes par Robert Werdann, coach du Drive, pour s’épanouir

Rookie Brown et Thomas | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France