Top 100 Pistons - De la 95ème place à la 91ème place

Franchise riche en Histoire, les Detroit Pistons ont vu passer dans leurs rangs de grands joueurs, des légendes du basketball qui ont fait de cette franchise un pilier de la NBA. Pour leur rendre hommage, PistonFR a décidé de réaliser un Top 100 All-Time des meilleurs joueurs des Pistons.

De Fort Wayne à Detroit, de la création par Fred Zollner aux Bad Boys, ce classement mêle Hall of Famers, petites histoires et tragédies. Aujourd'hui, on choisit les joueurs de la 95ème place à la 91ème.

PLACE N°95 A 91

N°95 DU TOP 100 PISTONS : CHARLIE VILLANUEVA

Charlie Villanueva | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

La carrière de Charlie Villanueva chez les Pistons :
  • 256 matchs entre 2009 et 2014
  • 62ème All-Time en points avec 2421 points
  • 63ème All-Time en matchs joués avec 256 matchs

Cette année 2009 devait être une libération pour les Detroit Pistons. La saison précédente, la greffe Allen Iverson n'avait pas pris et l'équipe qui enchaînait les Finales de Conférence Est depuis des années s’était faite balayer par les Cavs au premier tour des playoffs. Joe Dumars avait alors dégainé son téléphone, ramenant coup sur coup Ben Gordon et donc Charlie Villanueva dans le Michigan.

Pour 35 Millions sur 5 ans (une somme importante à l'époque), Villanueva qui sort d'une superbe saison chez les Bucks devait aider les Pistons à tourner la page. Malheureusement, le Dominicain ne trouvera pas de quoi briller dans les systèmes de John Kuester. Une production en forte baisse dès la première année et l'impression d'un bon gros gâchis qui s'installe. Charlie V ne décollera jamais son gros derrière du fond du banc, sans que cette situation ne le révolte jamais. Il restera en tout 5 saisons pleines à Detroit, encaissant ses chèques en ne débutant aucun match lors de ses 3 dernières années dans la Motown. Une autre idée de la fidélité.


N°94 DU TOP 100 PISTONS : FENNIS DEMBO

Fennis Dembo | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

La carrière de Fennis Dembo chez les Pistons :
  • 31 matchs en 1989
  • Champion NBA 1989

Une autre petite histoire dans la Grande dans ce Top 100 des Detroit Pistons ! Fennis Dembo, relatif anonyme en NBA, a la particularité d'avoir joué 31 matchs avec les Pistons, ses seuls 31 matchs dans la Grande Ligue. Un passage éclair qui lui a permis d'être Champion lors de l'épopée des Bad Boys, et cela même s'il n'a joué que 2 minutes par match.

Pourtant quand Dembo est drafté par les Pistons en 1988, Jack McCloskey mise beaucoup sur lui et certains lui promettent même une belle carrière dans cette équipe. Sa première saison lui sert d'acclimatation à la NBA, Dembo observe beaucoup avec l'ambition d’intégrer cette équipe à terme. Mais la dynamique offensive orchestrée par Isiah Thomas, Joe Dumars et Vinnie Johnson satisfait parfaitement Chuck Daly, qui n'a pas le temps d'intégrer ce jeune prospect. Dembo est immédiatement libéré de son contrat et, ne trouvant pas un spot en NBA, atterrit... en France du coté de Roanne ! Fennis Dembo aura joué son dernier match NBA lors du Game 1 des Finales 1989 contre les Lakers. Déjà une belle raison de figurer dans ce Top 100 All-Time.


N°93 DU TOP 100 PISTONS : DON REID

Don Reid | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

La carrière de Don Reid chez les Pistons :
  • 253 matchs entre 1995 et 2000
  • 64ème All-Time en matchs joués avec 253 matchs
  • 1er All-Time en nombre de faute sur 36 min avec 7 fautes par match

Don Reid est typiquement le genre de joueur dont on ne parle pas habituellement dans un Top 100. Pas assez talentueux, pas vraiment capable de marquer, le pivot a joué quelques matchs comme starter dans cette équipe des Pistons plus vraiment au top et ça ne s'est jamais bien passé. Pourtant en fouillant un peu sur Don Reid, on lui trouve quelques qualités, qu'il s'agisse de son surnom "The Chief", de sa capacité hors-norme à ... faire des fautes ou de sa sortie héroïque !

3,6 pts de moyenne en 13 min chez les Pistons et pourtant voila Don Reid surnommé The Chief par toute la franchise. Si la véritable raison de ce surnom reste inconnue, il est probable que George Blaha, la voix des Pistons, ait choisi ce surnom pour essayer de mettre Reid en valeur. Reste que Don Reid est surtout connu par sa propension à faire des fautes : 2,8 par match, soit 7 en 36 minutes, record All-Time dans l'Histoire des Pistons. Une manière comme une autre de ne pas rendre une feuille de stats vierge. Mais Reid mérite d'être dans ce Top 100 surtout grâce à sa fin de carriere. 

Après avoir quitté Detroit comme free-agent, Reid est finalement récupéré par Joe Dumars 3 saison plus tard. Sur la fin de carrière, The Chief va se blesser pendant le training camp 2002 et être déclaré out pour toute la saison. Mais l'histoire entre Reid et les Pistons ne pouvait se finir comme cela : le 16 avril 2003, pour le dernier match de saison régulière contre les Celtics, Don Reid réussira l’exploit d'être en tenue, prêt pour jouer son dernier match NBA alors qu'il était bon pour la casse 7 mois plus tôt. Rick Carlisle le lance pendant 10 minutes, un temps suffisant pour que le Chef prenne 4 fautes !


N°92 DU TOP 100 PISTONS : JOEL ANTHONY

Joel Anthony | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

La carrière de Joel Anthony chez les Pistons :
  • 68 matchs entre 2014 et 2016
  • 1er All-Time en nombre de blocks sur 36 min avec 4,4 blocks par match

Sur les deux petites saisons que Joel Anthony a disputée chez les Pistons, il n'a pas eu beaucoup le temps de s'inscrire dans les livres d'histoire. Back-up d'Andre Drummond, le double champion NBA a quand même reussi à se faire aimer par les fans pour une seule chose : ces contres ! Lors d'une rencontre contre les Cavs en 2016, il en a même réussi 8, son record personnel et le 5ème seulement à réussir cette exploit dans l'Histoire des Detroit Pistons.

Pour ce fait d'arme, le Canadien Joel Anthony mérite sa place dans le Top 100. Mais il permet de faire un clin d'oeil à ces roles-player du bout du banc qui sont quasiment plus importants que les stars qui composent un roster. Si les Pistons avaient réussi à retrouver les playoffs en 2016, ils le doivent aussi à des hommes comme Joel Anthony. Une franchise, aussi mythique soit-elle, ne peut pas se contenter d'honorer les meilleurs marqueurs ou ceux qui ont gagné des distinctions personnelles. On le verra plus haut dans le classement, Detroit sait ce qu'elle doit à ces underdogs. C'est aussi pour cela que nous aimons cette équipe.


N°91 DU TOP 100 PISTONS : BEN GORDON

Ben Gordon | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

La carrière de Ben Gordon chez les Pistons :
  • 196 matchs entre 2009 et 2012
  • 2ème performance All-Time en 3-pts marqués dans un match avec 9 3-pts

Commencer cette série par Charlie Villanueva et la terminer par Ben Gordon, voici la vie difficile que mène les fans des Detroit Pistons. Mais après tout, les deux joueurs ont eu un destin similaire et sont liés dans l'esprit des observateurs de la NBA, vus comme principaux responsables de l'échec des Pistons à cette période-là. En 2009 quand Gordon pose ses valises à Detroit, il dispose déjà de références solides : il a amené les Bulls en playoffs 4 fois en 5 saisons, offrant à la Windy City sa première campagne post-Michael Jordan. Titulaire ou en sortie de banc, Gordon aligne les cartons offensifs, prenant régulièrement feu dans le money time.

Chez les Pistons, l'histoire commence mal. Ben Gordon se blesse et ne joue que 17 matchs comme starter. La saison suivant, John Kuester est maintenu et ne sait toujours pas quoi faire de son arriere : Gordon joue bien les 82 matchs, le plus souvent comme 6ème homme mais sa production est bien loin de ses standards (11 points en 26 minutes). Sa dernière saison sera encore plus terne mais Ben Gordon profitera d'une défaite à Denver pour planter 9 3-pts, ce qui sera la deuxième meilleure performance d'un Piston dans l'exercice derrière les 10 de jeu Dumars. Ce match ainsi qu'une rencontre où il aura scoré 45 points resteront les deux seules traces de Gordon à Detroit. Bien trop maigre...

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.