News

Du mouvement chez les Pistons : Anthony Tolliver part, José Calderon arrive (et c’est pas fini)

La free-agency bat son plein chez les Detroit Pistons. Deuxième jour et deux mouvements effectués par Ed Stefanski : le départ d’Anthony Tolliver chez les Minnesota Timberwolves et l’arrivée de José Calderon, libéré par les Cavs. Cette arrivée augure d’ailleurs d’autres changements dans le Michigan.

José Calderon | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en france

Anthony Tolliver, un trou béant dans le cœur des fans

Le conserver était la priorité des fans de Detroit et personnellement à PistonsFR, j’avais une affection toute particulière pour lui. Anthony Tolliver quitte malheureusement les Pistons et abandonne l’amour de Detroit pour le froid du Minnesota. Si Tolliver était tellement apprécié, c’était bien sûr pour la qualité de l’Homme mais surtout pour sa régularité. Dans les moments difficiles, il a souvent apporté son énergie et sa précisons de loin, sortant du banc avec l’enthousiasme d’un rookie alors qu’il est déjà un vétéran de la NBA.
L’an dernier, Anthony Tolliver tournait à 8,9 pts et 3,1 rbds avec les Detroit Pistons, clairement un investissement que les Pistons auraient aimé conserver.  Mais avec une banque déjà dans le rouge, Detroit n’avait plus tellement de dollars à offrir à Tolliver : les Wolves ont ainsi senti l’odeur du sang et ont proposé à Tolliver une offre qu’il ne pouvait pas refuser, un contrat d’un an à 5,7M$. Ayant déjà connu les Wolves entre 2010 et 2012, Anthony Tolliver a très justement saisi cette opportunité, nous plongeant ainsi dans le désarroi le plus complet.

L’auteur du « Tolliver Effect » quitte donc les Pistons, qui se retrouvent aujourd’hui avec un poste 4 totalement déséquilibré. Derrière la superstar Blake Griffin, les Pistons n’ont que Jon Leuer toujours blessé et Henry Ellenson qui peine à dépasser le niveau G-League…

José Calderon, un retour qui fait du bien, tant qu’il reste 3ème meneur

Si Ed Stefanski pensait apaiser la colère des fans avec un cadeau, il s’est trompé. Surtout quand le cadeau s’appelle José Calderon. L’Espagnol, présent depuis 13 ans en NBA a accepté un contrat de 2,4 millions de dollars sur un an. Il retrouve ainsi les Detroit Pistons, puisqu’il faisait partie d’un trade en 2013 qui concernait Rudy Gay, Tayshaun Prince et Austin Daye…

Âgé désormais de 36 ans, Calderon devrait trouver un tout nouvel environnement de travail, les joueurs ayant été bien évidemment renouvelés et les Pistons jouant maintenant dans la Little Caesars Arena. Mais l’Espagnol retrouve en revanche Dwane Casey, qui était son coach à Toronto. Ce mouvement rappelle notamment celui de Jameer Nelson, que Stan van Gundy avait ramené en février dernier. Une sorte de relation de confiance entre le coach et son 3eme meneur vétéran.
Ce mouvement peut sembler étrange puisque les lignes arrières des Pistons sont aujourd’hui complètement bouchées : Jackson, Smith, Buycks et maintenant Calderon poste 1, Kennard, Galloway, Bullock, Thomas, Brown sur le poste 2. Detroit devrait bientôt libérer Dwight Buycks mais on se demande si d’autres mouvements ne seraient pas imminents.
Selon certains insiders, les Pistons envisagent justement Calderon comme back-up potentiel de Jackson, ce qui pourrait permettre un éventuel trade de Ish Smith. Le tout dans le but de libérer un peu de cash. En sachant à quel point Reggie Jackson est injury prone, confier les minutes derrière lui à un vétéran de 36 ans pourrait semble légèrement suicidaire, mais le front-office fait pour l’instant un sans-faute avec les moyens à sa disposition, donc wait and see…

A défaut d’être hyper équilibrée, cette équipe de Detroit a le mérite d’être cohérente et il ne manquerai que quelques ajustements pour verrouiller définitivement ce roster. Mais Ish Smith n’en est pas un.