Les rookies des Pistons auront leurs chances dans le système de Dwane Casey

Respectivement 38ème et 42ème de la Draft NBA 2018, Khyri Thomas et Bruce Brown ne partent pas favoris pour jouer des minutes avec les Pistons. Pourtant à Detroit, les rookies risquent d'avoir quelques opportunités pour se montrer. Et ça commence dès la Summer League de Las Vegas.

Les rookies Bruce Brown et Khyri Thomas | PistonsFR, actualité des Detroit Piston en France

Ed Stefanski était très heureux le soir de la draft. En lâchant deux futurs deuxièmes tours, le futur GM des Detroit Pistons a récupéré Khyri Thomas avec le 38eme pick des Sixers. Avec ce choix et Bruce Brown, Dwane Casey ajoute à son roster deux rookies surprenants, qui pourraient bien déjouer les pronostics.

Leur maturité devrait déjà parler pour eux. Thomas est déjà âgé de 22 ans et Brown les aura au début du training camp. Pour comparer, Thomas est né trois semaines avant Stanley Johnson, Brown est né deux mois après Luke Kennard. Et pour la 3eme année de suite, c'est Henry Ellenson qui sera le plus jeune joueur des Pistons ! Les limites actuelles de Ellenson et les problèmes de maturité de Stan Johnson laissent penser qu'avec Brown et Thomas, les choses devraient être plus naturelles.


Le style de jeu des deux rookies de Detroit pourrait également leur être favorable. Plutôt polyvalents, Thomas et Brown sont deux basketteurs portés sur la défense. Quand vous êtes rookie, être un défenseur solide est la meilleure façon d'avoir du temps de jeu. Dwane Casey pourra compter sur ses deux recrues pour jouer dur et leur QI Basket développé lors de leur passage à l'Université ne desservira pas l'équipe.

Ed Stefanski, architecte de la bonne draft des Pistons


Stefanski a su décrire en quelques mots ses rookies le soir de la draft : 

Playmakers, de bons gamins, de bonnes personnes et ils jouent dur. Ces deux gamins jouent dur. Je pense que vous avez besoin de gars qui sortent du banc, sont durs et donnent tout. Ont-ils des choses à travailler? Bien sûr. Mais ce sont un QI basket élevé et un état d'esprit de conquérant.

Thomas et Brown ont de quoi attirer l'attention de leur coach et gagner la confiance de leurs coéquipiers, même s'il n'y aura rien de facile pour eux. Avant même la free-agency, les Pistons possèdent deja Kennard, Johnson et Reggie Bullock qui se partageront les minutes postes 2 et 3.  Mais les blessures n'ont pas épargné la franchise ces dernières années : il suffit de se rappeler que les Pistons ont finalement offert un contrat à Dwight Buycks la saison dernière pour comprendre que les rookies auront forcement une occasion de prouver leur valeur.


Keith Langlois, journaliste sur Pistons.com nous rappelle qu'Ed Stefanski ne s'attendait probablement pas au succès de Dillon Brooks quand il faisait partie du front office de Memphis. Choisi 45ème à la draft, Brooks a finit par jouer 74 matchs pour les Grizzlies. Son histoire est similaire à celle de Thomas et Brown : trois ans à Oregon, joueur polyvalent solide avec un QI basket élevé.

Personne ne s'attend à ce que Thomas ou Brown jouent 74 matchs pour les Pistons la saison prochaine. Mais les choix audacieux (et chanceux aussi) de Stefanski rassurent les fans des Pistons. La periode Van Gundy n'a pas été très riche en termes de réussite à la draft, le cas Ellenson illustrant parfaitement cet état de fait. Des joueurs plus matures, intelligents et combatifs, voila des profils qui peuvent manquer dans cette équipe de Detroit. La Summer League de Las Vegas pourrait bien confirmé nos attentes !

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.