News

Les Pistons voudraient conserver Stan Van Gundy mais en changeant le front-office

Ça bouge chez les Detroit Pistons. Alors que la double casquette de Stan Van Gundy pose problème, le propriétaire Tom Gores prend les choses en main. Sa volonté : garder Van Gundy jusqu’à la fin de son contrat mais revoir toute l’organisation du front-office.


Van Gundy Tom Gores | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France



Selon des sources internes à la NBA qui se sont confiées à ESPN, Tom Gores, propriétaire des Detroit Pistons voudrait que Stan Van Gundy revienne en tant qu’entraîneur pour la dernière année de son contrat, mais que ce retour s’accompagne de changements structurels au niveau du front-office de la franchise.
Dans la situation actuelle, en tant que président des opérations Basket et head-coach, Van Gundy a toute autorité sur le personnel et s’occupe aussi de choisir les personnes en poste. Tom Gores a suggéré certains changements mais s’est heurté au refus de SVG. Le point de désaccord entre les deux hommes : le futur rôle de Jeff Bower, actuel GM des Pistons. 

Stan Van Gundy capable de tout lâcher ?

Jeff Bower, recruté par Stan Van Gundy est l’homme de confiance du moustachu le plus célèbre du Michigan. Sans doute un obstacle dans la reprise en main de la direction de la franchise par Gores, Bower risque de voir son rôle se réduire drastiquement. Toujours selon ESPN, il devrait rencontrer Gores cette semaine mais sans Van Gundy.
Van Gundy et Gores se sont donnés, de leur coté, deux semaines pour essayer de trouver un terrain d’entente.
ESPN précise bien que Van Gundy et Bower ont hérité d’une franchise certes moribonde mais qui n’a gagné que 32 matchs lors de la première année de Van Gundy comme head-coach. Les Pistons ont raté les playoffs 3 fois au cours des 4 années de gouvernance SVG, y compris les deux dernières fois. 
Même si les blessures ont joué sur ce bilan et que l’arrivée de Blake Griffin promet des jours meilleurs, le bilan du binôme reste évidemment négatif. reste maintenant à savoir si Van Gundy est capable d’accepter cette remise en question par son propriétaire ou s’il claquera la porte de la maison Pistons…