Pour Rasheed Wallace, les Pistons écraseraient les équipes NBA d'aujourd'hui

Actuellement sur le devant de la scène pour un événement sneaker avec Nike, Rasheed Wallace, pierre angulaire des Pistons Champions NBA en 2004, a jugé l'équipe de l'époque bien meilleure que les cadors de la Ligue en 2018. Pour le Sheed, les Detroit Pistons écraseraient n'importe quelle autre franchise.

Rasheed Wallace | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en france


On s'était déjà amusé à comparer les Pistons de 2004 aux Warriors de 2017. Mais l'exercice semblait tellement périlleux qu'on avait préféré préciser que cela n'avait finalement pas tellement de sens. C'était d'ailleurs le recordman de faute technique qui avait déjà mis le feu aux poudres avec ses déclarations lors des Finals 2017. Cette semaine lors d'une interview par Complex, le Sheed a carrément dit que les Pistons "écraseraient" les meilleurs équipes d'aujourd'hui. Les Warriors de KD, Steph et Klay ? Les Cavs de LeBron ? Les Rockets de Paul et Harden ? Aucune de ces équipes n'effrait Rasheed Wallace.

Expert en trashtalk, le Sheed se base pourtant sur une logique qui a du sens. Selon lui, toutes les franchises d'aujourd'hui se reposent sur l'attaque, à l'inverse des Pistons Champions en 2004 :

On les écraserait. Nous pourrions les écraser parce que nous jouons la défense. Ce qui nous caractérisait nuit après nuit, c'était la défense. Nous ne laissons personne venir et marquer 140 points ou un joueur marquer 55 points. Non, ça n'arrive pas.

Débat impossible à trancher sur les époques en NBA


Les arguments de Wallace sont entièrement acceptables. Toutes les équipes citées aujourd'hui ont souvent du mal face à des défenses organisés et nul doute que celle des Pistons en 2004 aurait su gêner les cyborgs d'aujourd'hui.

Mais il est presque impossible de comparer des époques si différentes. A l'heure d'une NBA où tout le monde dégaine de loin, Ben Wallace serait-il encore si valuable ? Le manque de sniper coté Detroit n'aura-t-il pas fait défaut ? Dans le même temps, la défense des Warriors 2017 n'est clairement pas à sous-estimer : arrivés en playoffs, où le jeu se durcit, KD, Steph et Draymond Green ont su parfaitement limiter tous leurs adversaires directs. On se demande vraiment si les Pistons 2004 auraient réussi à limiter les fusées de Golden State tout en gardant du jus en attaque. Mais à part sur NBA 2k18, personne ne connait la réponse !

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.