Trade Deadline : Jameer Nelson et James Ennis arrivent chez les Pistons

Les Detroit Pistons avaient déjà bougé avant la fin du marché des trades en récupérant Blake Griffin. Hier soir, Stan Van Gundy a mis un coup d'accélérateur en récupérant Jameer Nelson et James Ennis à moindre frais. Une bonne affaire pour renforcer le banc en vue des playoffs.

Jameer Nelson et james Ennis, nouveaux Pistons | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France


Commençons par résumer les trades. Sur les coups de 18h, les Pistons ont envoyé Willie Reed à Chicago en échange de Jameer Nelson. Les Pistons et les Bulls en ont profité pour échanger leurs seconds choix de drafts 2022.
Plus tard dans la soirée, Detroit a récupéré James Ennis de Memphis en échange de Brice Johnson et d'un second choix de draft.

Sachant que les deux contreparties envoyées pour trade hier soir sont des anciens des Clippers obtenus lors du deal de Blake Griffin, dont Willy Reed coupable de violences conjugales, on peut donc résumer le marché des transferts à l'équation suivante : Stan Van Gundy a réussi à envoyer Tobias Harris, Boban Marjanovic, le contrat expirant d'Avery Bradley, le 1er TDD 2018 et le 2eme TDD 2019 contre Blake Griffin, James Ennis et Jameer Nelson !

Jameer Nelson, une longue histoire avec Stan Van Gundy


A peine arrivé à Chicago, Jameer Nelson n'aura pas tellement eu le temps de découvrir la Windy City. Agé de 35 ans, il aura disputé 43 matchs cette saison avec les Pélicans avant d'être échangé la semaine dernière aux Bulls.Ses stats n'ont rien de faramineuses avec 5,1 points et 3,6 passes en 21 minutes.

Amené à être le 3ème meneur des Pistons et le back-up d'Ish Smith pendant la convalescence de Jackson, Nelson pourrait jouer le rôle de vétéran dans le vestiaire, à l'image d'une figure comme Anthony Tolliver. Encore capable de gérer une équipe NBA par séquence, Jameer Nelson retrouve surtout le coach qui a su tirer le meilleur de lui à Orlando. De la sérénité et une option fiable en cas de blessure, personne ne demande plus d'un 3eme meneur. La pilule sera en revanche difficile à avaler pour Dwight Buycks, ou Kay Felder qui auraient pu prétendre à ce rôle. Mais comme déjà dit lors de l'arrivée de Blake Grififn, les Pistons font maintenant All-In sur cette saison et ne négligent aucun détail.

James Ennis, pour combler le vide à l'aile

Stanley Johnson installé starter au poste 3 et Bullock limité au poste 2, les Pistons manquaient d'une solution de rechange. James Ennis aura donc un rôle crucial dans la rotation. A 27 ans, il sera un élément sur lequel Stan Van Gundy va compter. Les doubles postes sont légions à Detroit (Bullock, Galloway, Kennard) mais Ennis vient avec sa taille, sa défense et son shoot à à trois points (37 % en carrière de quatre ans de NBA)

Moins connu que Jameer Nelson en NBA, James Ennis aura à faire ses preuves à Detroit. Cette saison, Ennis compilait 6,9 points, 3,5 rebonds à 35% de loin en 23 minutes. On demande à voir... 


Les mouvements réalisés par les Pistons visent l'objectif à court terme, à savoir les playoffs NBA. Les deux joueurs sont free-agents cet été et ils ne resteront probablement pas à Detroit. En attendant contre de faibles contreparties, Detroit récupère un meneur vétéran qui connait Van Gundy et un ailier qui fera convenablement le boulot en back-up.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.