Pistons-Pelicans (103-118) : La loi d'Anthony Davis

Les Pistons étaient déjà irréguliers pendant les matchs, les voici maintenant irréguliers dans leurs performances. 8 défaites de suite en décembre et janvier, puis 5 victoires de suite depuis le trade de Blake Griffin, puis désormais 3 défaites consécutives dont la dernière en date hier soir contre les New Orléans Pelicans. Vivement la trêve du All-Star Game...

Résumé Pistons-Pelicans | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en france

Certaines choses ne changent pas pour les Detroit Pistons : la Little Caesars Arena est vide, Stan Van Gundy jongle avec ces rotations et Anthony Davis fait un massacre à chaque fois qu'il croise Drummond et ses amis. Si les Pelicans ne sont pas forcement intouchables en NBA (8eme à l'Ouest), ils le sont pour les Pistons, incapable d’arrêter Davis à chaque confrontation : encore 38 points cette nuit pour Unibrow, qui a largement contribué au succès des siens.

On avait bien fait de résumer la défaite des Pistons contre les Hawks à un problème de défense. Face à Atlanta, 40 points avaient été concédés dans la raquette. Contre New-Orleans, Detroit a fait encore plus fort, laissant leur adversaires planter 54 points dans une raquette composée, rappelons-le, de Blake Grififn et d'Andre Drummond. Mais pour que le tableau soit complet, les défenseurs des Pistons ont également déserté les lignes extérieures, une erreur quand vos rivaux se nomment Davis ou Mirotic.

Après un premier quart-temps serré, Detroit explose dès le début du 2eme : un 12-2 envoie une première fois les Pistons dans les cordes mais c'est Anthony Davis lui-même qui va se charger de donner le large à son équipe. Sur un nouveau run, AD marque 5 des 6 paniers des Pelicans et le score passe de 44-41 à 56-44. Detroit reviendra bien grâce à Griffin et Johnson mais la domination penche coté Louisiane à la mi-temps (60-52).

Les Pistons lâchent le match


Si Detroit commence bien la deuxième période, ce n'est qu'un leurre. Les manques de cette équipe sont criants, en premier lieu la défense et l’absence d'agressivité au rebond. Si en attaque les choses tournent pas trop mal, Griffin s'employant à jouer avec simplicité, les Pels sont bien trop libres de leur coté et accélèrent quand ils le souhaitent. Toujours alimenté par un Davis génial, New-Orleans passe un 10-0 en 2 minutes aux Pistons, qui coulent littéralement (85-70).

Cet écart de 15 points, les Pelicans vont le garder jusqu'au bout. Les Pistons ne combattent même plus et c'est un véritable garbage-time géant que les deux équipes nous proposent. C'est donc la 3eme défaite consécutive pour ces Pistons qui voient leur rêves de playoffs devenir chaque jour plus utopiques. Il y aujourd'hui 3 victoires d'écart entre Detroit et le dernier qualifié, le Heat. Heureusement la NBA a programmé son All-Star Game à la fin de cette semaine...

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.