Non classé

Pistons-Nets (114-80) : Balade de santé contre Brooklyn

Définitivement inconstants, les Detroit Pistons infligent une grosse défaite aux Brooklyn Nets 114-80. Andre Drummond signe un énorme double-double (22 points et 20 rebonds) et les Pistons effacent leur série de 5 défaites d’affilée hors de la Little Caesars Arena.

Coupeurs de tête cette saison (victoire contre les Spurs ou les Warriors) mais aussi capables du pire (défaite contre le Magic ou contre les Mavs), les Pistons sont difficiles à cerner. Pourtant quand tout le monde se met au niveau attendu, Detroit fait partie du Top 5 de la Conférence Est et domine largement des équipes de « seconde zone » en NBA comme les Nets.
Dès le début du match, on sent les Pistons bien dans leurs sneakers. Si le début est équilibré, l’entrée des remplaçants va faire mal aux Nets. Comme depuis quelques rencontres, c’est Dwight Buycks, ancien MVP du Championnat de France qui dirige la seconde unit. Il est à l’initiative du premier run de la rencontre : entre la fin du 1er quart-temps et le début du 2nd, Detroit colle un 17-2 qui assomme les Nets. A ce moment-là, le score est de 41-26 et les Nets n’y sont déjà plus.
Un mot sur Buycks. Titulaire d’un two-way contract, l’habituel joueur du Drive en G-League compense parfaitement la blessure de Reggie Jackson. En finissant ce match avec 17 points à 6/10 et 2/2 à 3 point, il est une des trouvailles de Stan Van Gundy. Mais l’autre grand bonhomme du match est Andre Drummond :  le pivot fait un massacre dans la raquette des Nets et permet à Detroit de creuser l’écart à la pause (63-41).

22 points, 20 rebonds, 5 passes décisives pour Drummond en 3 quart-temps

Aidé par un Avery Bradley en difficulté avec son shoot mais volontaire et par un Tobias Harris épanoui offensivement, Drummond porte son équipe et a peut-être conquis certains indécis quant à sa place au All-Star Game. Le score est de plus en plus lourd pour Brooklyn et le dernier quart-temps ne sera qu’un grand garbage-time, l’occasion de voir les remplacement s’amuser eux-aussi.
Les Pistons s’imposent contre les Nets 114-80 dans un match à sens unique et peuvent se servir de ce match pour se relancer, surtout vu leur calendrier favorable : les deux prochains matchs face aux Bulls et aux Hornets doivent absolument être des victoires.