Pistons-Cavs (125-114) : Detroit stoppe sa série de défaite avant d'accueillir Blake Griffin

24 heures de folie pour les Detroit Pistons avec deux bonnes nouvelles coup sur coup : l'arrivée de Blake Griffin dans la Motown et la sélection de dernière minute d'Andre Drummond pour le All-Star Game 2018. Sans doute portés par l'euphorie naissante, les Pistons n'ont connu aucune difficulté pour se débarrasser de décevants Cavaliers.



Blake Griffin ainsi que les anciens Clippers Reed et Johnson logiquement indisponibles pour cette rencontre, les Pistons accueillaient les Cavaliers à la Little Caesar Arena avec un effectif limité. Obligé d’inventer, Stan Van Gundy place Bullock à l’arrière et lance Stanley Johnson et Tolliver sur les ailes. Pour Stanley Johnson, amené à être titulaire désormais, ce match devait servir de référence.

Étrennant pour la première fois leur maillot "City Edition" Motor City, les Pistons démarrent mieux que les Cavaliers, il faut dire pas aidés par la blessure de Kevin Love après quelques minutes de jeu seulement. Detroit est bien dans son match et Drummond commence déjà son chantier. Depuis que la NBA l'a snobé pour la sélection au All-Star Game (erreur réparée depuis le forfait de John Wall), Andre est sur une autre planète et l'a encore prouvé contre les Cavs : 21 points à 9/12, 22 rebonds et 7 passes décisives.

Les Pistons peuvent voir l'avenir avec sérénité

En attendant d’intégrer Blake Griffin à ce roster, les autres Pistons en profitent pour se montrer. Même si Cleveland est repassé devant à la mi-temps grâce aux efforts de LeBron et aux lancers de Thomas, Detroit est mieux en jambe, entraîné par le dynamisme de Stanley Johnson. Complètement retrouvé, Stanley combine défense efficace sur James (limité à 21 points, 4 turnovers) et agressivité en attaque. Le jeune ailier va même dépasser son record en carrière, scorant 26 points ! En prenant 21 tirs, Johnson prouve que Stan Van Gundy peut lui accorder sa confiance dans cette nouvelle ère qui s'ouvre à Detroit.

Avec tant de réussite, on en vient à regretter de ne pas voir les Pistons réussir à lâcher les Cavs. Dés que les Pistons prennent un peu d'avance (79-68, 89-80), Wade, James ou Frye ramènent encore une fois Cleveland. Quand les visiteurs reviennent à -5 à la fin du troisieme quart-temps et au vu du roster amoindri de Detroit, on commence légitimement à s’inquiéter.

Mais il faut croire que cette équipe avait à cœur de ne pas accueillir Blake Griffin au milieu d'une défaite ! Bullock et Ish Smith lâchent un 10-0 alors que les Cavaliers étaient revenus à un seule possession. La défense de Johnson se resserre encore plus, empêchant James de scorer dans le dernier quart. Privé de leur nouveau meilleur joueur, avec un effectif réduit, Detroit réussit à vaincre Cleveland et met fin à une série de 8 défaites consécutives. Il s'agira maintenant de commencer un nouveau chapitre dans l'histoire de cette franchise, où un rouquin pourrait bien devenir le héros.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.