Les Pistons ouverts à un trade concernant Avery Bradley

4 mois et puis s'en va ? En pleine crise, les Detroit Pistons ont fait savoir au reste de la NBA qu'Avery Bradley était disponible pour un trade. A l'approche de la trade-deadline, il risque qu'il y avoir de gros mouvement dans le Michigan.



L’expérience Avery Bradley chez les Pistons pourrait connaitre une fin précipitée. Alors que Detroit connait une chute spectaculaire depuis la blessure de Reggie Jackson (8 défaites consécutives, passé d'une 4eme place à la 9eme), le roster pourrait être amené à bouger en profondeur. En effet, Stan Van  Gundy aurait placé Avery Bradley sur la liste des joueurs transférables ! Une information relayé par l'incontournable Adrian Wojnarowski :

Jeune joueur talentueux, expert en défense, en fin de contrat en Juin, Avery Bradley a le profil pour plaire aux 29 franchises NBA. Certains chercheront une pièce pour combler un manque vers le titre NBA quand d'autres seront intéressés par son contrat expirant. En attendant le téléphone des Pistons risque d'exploser.

Avery Bradley à Detroit, un semi-échec aujourd'hui.


Il serait triste de voir l'histoire entre Bradley et les Pistons se finir si vite. Lors de la reprise de la NBA, Avery Bradley a très vite montré pourquoi les Celtics avaient eu tant de mal à se séparer de lui : irréprochable dans l’attitude, son envie en défense contaminait toute l'équipe, à commencer par Stanley Johnson avec qui une saine rivalité était en train de naître.

Très vite les choses se sont gâtées, entre une blessure qui l'a privé de tout un mois de compétition et cette étrange affaire d'agression sexuelle, disparue aussi vite qu'elle est apparue. Depuis son retour, Bradley enchaîne les matchs moyens, souffrant en attaque au point de ne jamais trouver son rôle. Ses statistiques sont en baisse (points, adresse, rebond), et on en vient légitimement à se demander si le joueur n'était pas sur-exploiter par le système Stevens à Boston.

Alors qu'en début de saison, on pensait que les Pistons devaient tout faire pour convaincre Bradley de prolonger à Detroit, voila que le joueur n'est plus le bienvenu. Il faudra prolonger la réflexion pour se demander si ce probable départ est du à une simple incompatibilité ou s'il s'agit d'un processus plus profond visant à reconstruire l'équipe. Aujourd'hui 9 eme, les Pistons pourraient connaitre une nouvelle saison blanche : ni place en playoffs, ni bons choix de draft...

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.