Non classé

Les Detroit Pistons frustrés de leur impuissance à la Little Caesars Arena

En perdant leurs quatre derniers matchs à la maison, dont trois revers contre des équipes sous les 50% (Charlotte, Brooklyn et Utah), les Detroit Pistons ont gaspillé de bonnes occasions de revenir dans la course aux playoffs de la Conférence Est.

Little Caesar Arena | PistonsFr, résultat des Detroit pistons en France
6 défaites consécutives, 3 victoires sur les 13 dernières rencontres, hors de la zone playoffs, Andre Drummond snobé pour le All-Star Game… la situation n’est pas rose pour les Pistons. Mercredi avec la défaite face au Jazz, le climat s’est tendu encore plus. Malgré une performance dantesque d’Andre Drummond (30 points, 24 rebonds, 6 contres, 4 passes décisives et 3 interceptions !), Detroit a réussi l’exploit de perdre cette rencontre. D’après des propos recueillis par le Michigan Live, ne pas réussir à s’imposer à domicile enrage les joueurs de Stan Van Gundy, Tobias Harris le premier :

Nous sommes à la maison et nous jouons des équipes que nous nous attendons à battre. Aucun manque de respect envers les équipes, mais ce sont des matchs que nous voyons dans le calendrier et où nous nous disons que nous devons gagner. C’est frustrant.

Touché de ne pas avoir été retenu par les coachs NBA pour le match des étoiles, Drummond s’est employé lors de cette énième défaite à la Little Caesars Arena : il a marqué les six points des Pistons en prolongation, après avoir marqué sept points consécutifs lors d’un run de 10-0 à la fin du quatrième quart, donnant à Detroit une avance normalement définitive :

Quand vous voulez tellement gagner, vous voulez tout essayer. Je ne me fous de cette ligne de stat. Je n’aime pas perdre. J’ai juste essayé de jouer encore mieux pour essayer de gagner cette fois. Ce n’était pas suffisant.

Encore deux défaites à domicile pour les Pistons ?

Il faut dire que les autres Pistons n’ont pas vraiment aidé Drummond, s’associant pour offrir à leur fans un terrible 27/80 (33,8%), à 7/31 à 3-points. Difficile ainsi d’en vouloir au public de Detroit quand il ne se déplace pas, comme depuis le début de la saison. Contre le Jazz, un nouveau cap a probablement été atteint avec une salle au 3/4 vide…
Et leur calvaire n’est pas encore terminé. Les deux prochains adversaires à venir dans la Motown sont rien de moins que le Thunder du MVP Westbrook et les Cavs, que les Pistons auront déjà joué deux jours avant à la Q Arena. Doit-on pronostiquer deux défaites à venir ? Si ces sombres prédictions se confirmaient, les Pistons ne seraient pas seulement largués dans le classement NBA mais aussi et surtout en rupture totale avec leur public.