Non classé

Pistons-Bucks (100-104) : l’hémorragie continue à Detroit

Bien qu’il n’y ait pas le feu à la maison Pistons cette 4eme défaite consécutive fait mal. Alors que le coup de mou est indéniable, les deux prochains adversaires sont Golden State et Boston. Il faudra ensuite ne rien lâcher pour les hommes de Stan Van Gundy. En attendant, retour sur le court revers contre Milwaukee.

Pistons-Bucks | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Pour Giannis Antetokounmpo, la victoire contre les Pistons a du avoir une saveur particulière. En effet, le Grec fêtait là son anniversaire mais n’a pourtant pas eu la partie facile. Bien défendu par toute l’équipe de Detroit, il a du d’abord laissé la lumière à Middleton et surtout Bledsoe. En plus de ce nouveau Big Three, le banc des Bucks montre des signes encourageants et Jason Kidd s’offre des options très variées en cette première période.
Coté Pistons, rien ne va ou presque. Le premier passage du banc est indigne de ce qu’il nous propose depuis le début de saison entre maladresse pour Kennard et Tolliver ou absence de défense pour Moreland. Même Ish Smith est hors de forme, ne signant aucune passe décisive. Heureusement pour Detroit, Andre Drummond assure et se trouve même être le meilleur distributeur des Pistons : 6 assists cette nuit, soit le meilleur de son équipe. Pour l’anecdote, avec ces 6 passes, Drummond atteint 95 passes décisives, soit 5 de place que l’an dernier pour toute la saison ! Un signe supplémentaire du renouveau du joueur. Malgré cela, Milwaukee met un dernier coup d’accélérateur et vire largement en tête à la pause (60-51).

Les Pistons ne lâchent rien mais sont trop courts

Les joueurs de la Motown reviennent totalement transformés après la mi-temps. Harris et Drummond mettent leurs grosses mains sur cette partie et en quelques minutes à peine, Detroit renverse la tendance. Avec un 14-2 passé à Milwaukee, les Pistons reprennent le leadership du match (67-66). Harris score 11 pts sur les 14 marqués par les Pistons, prouvant qu’il est bien le leader offensif de cette franchise désormais. Ce quart-temps est remporté 25 à 16 et nous permet d’avoir une dernière période très disputée !
Mais Stan Van Gundy va commettre un gros excès d’orgueil en remettant un 5 de remplaçant au début du 4eme quart alors que les Bucks laissent Giannis sur le terrain. Résultat Milwaukee passe un 9-1 fatal, qui ne sera stoppé que par le retour de Harris. le mal est fait, les 13 longueurs de retard étant trop lourdes pour ces Pistons dans une mauvaise passe, qui s’inclinent donc 100 à 104.
Malgré le match XXL d’Andre Drummond (27 pts à 12/16 avec 20 reb et 6 ass), les Pistons cèdent pour la 4eme fois d’affilée. La mauvaise inspiration de SVG au coaching ainsi que son banc qui l’a abandonné expliquent notamment ce revers. Dimanche, Detroit sera surement à 6 défaites consécutives. Il faudra ensuite relever la tête et enchaîner une série de victoire pour continuer à être un candidat crédible aux playoffs.