Imaginons des défis à la Kobe pour les Pistons

Pour la promotion d’une nouvelle paire de chaussures Nike, Kobe Bryant s’est permis de mettre au défi plusieurs basketteurs NBA, ainsi que d'autres personnalités. Pas de joueur des Detroit Pistons concernés, alors j'ai décidé d'inventer des défis aux joueurs de la Motown.

Kobe Bryant | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Le défi de Reggie Jackson : changer de numéro, vu que le 1 est retiré

J'en avais déjà parlé il y a un an. Chauncey Billups ayant eu l'honneur de voir son maillot retiré par la franchise, il était temps pour Reggie Jackson d'accepter de laisser sa tunique #1. En NBA, malgré tout le cirque marketing, j'ai toujours apprécié ce respect des légendes. Chauncey Billups en est une à Detroit, lui la figure emblématique de la dynastie des années 2000. Il suffit de se rappeler de l'émotion lors de son retour en 2013 pour prendre la mesure de l'importance du bonhomme à Detroit. Souffrant à l'inverse d'une image peu flatteuse auprès des fans des Pistons, Reggie Jackson aura comme défi de changer de numéro, montrant ainsi du respect pour cette institution.

Le défi d'Andre Drummond : faire 50% aux lancers-francs cette saison

Il nous avait promis une amélioration et il a tenu parole. En passant de 35,5% en 2016 à 38,6% aux lancers-francs en 2017, Andre Drummond a fait un premier pas. Mais c'est bien entendu insuffisant, surtout qu'il a régressé dans tous les autres secteurs de son jeu. Si le Black Mamba lui donnait un défi, ça serait probablement d'atteindre les 50% dans cet exercice, le fameux 1/2 qui pourrait changer tellement de choses pour les Pistons. La mission est loin d’être impossible quand on se souvient des très bonnes premières semaines d'Andre en 2016-2017, où il frôlait cette barre.

Le défi d'Avery Bradley : être All-Defensive First Team et All-Star

Nouveau venu dans cette équipe des Pistons, Avery Bradley devient la tête d'affiche d'une équipe sans véritable star. Plus de temps de jeu et de responsabilité à venir pour lui donc, au point d'imaginer une participation au All-Star Game ? En 2016 pour sa meilleur saison, l'ancien Celtic n'était pas loin d'assister à l’événement alors pourquoi pas. Mais comme l'attente est grande pour les fans de Detroit, on challenge aussi Bradley d'être dans la All-Defensive First Team. Ça ne serait que la 2eme fois pour lui, après 2015, une anomalie pour ce défenseur d'exception.

Le défi de Tobias Harris : gagner un titre de joueur du mois à l'Est

Marcus Morris parti, Van Gundy va ré-intégrer Tobias dans le 5 de départ. Coupable d'une défense suspecte l'an dernier, il avait été rétrogradé en 6eme homme, avec succès. Tous les chiffres prouvent qu'il était le Piston le plus efficace et un bon match d'Harris signifiait souvent une victoire de Detroit. Mais Harris doit encore gagner en régularité, être capable de sortir 5,6 performances de haut niveau d'affilé. Réussir une telle série pourrait l'amener à être Joueur du mois de la Conférence Est. Un beau défi pour lui

Le défi de Jon Leuer : être régulier sur toute une saison

Le Jon Leuer de la saison dernière a connu deux visages: le premier séduisant où sa régularité offensive l'avait propulsé titulaire et l'autre plus tragique après le All-Star Break . Alors qu'il était en train d'éclater son record en carrière à 3-pts (38%), Leuer a perdu toute confiance en lui, traînant des pourcentages sous les 25% en deuxième partie de saison. Ce curseur de son jeu qu'est le shoot a rejailli sur tout son basket et l'ancien des Suns a finit en roue libre, inexistant des deux cotés du terrain. Jon devrait rester dans le starting five au poste 4, on lui demande alors d'être régulier pendant 82 matchs. Et si possible, être régulier dans les bonnes performances.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.