Non classé

La Summer League a souri au trio Ellenson-Kennard-Moreland

Malgré la défaite en finale face aux jeunes Mavs, la Summer League d’Orlando a été riche d’enseignement pour le coaching-staff des Pistons. Trois joueurs, particulièrement attendus, ont fait sensation. Avec tout le recul qu’il faut garder sur ce type de compétition, il y a là quelques lueurs d’espoir pour la saison à venir.

Summer League | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Henry Ellenson à la recherche d’un vrai rôle dans la rotation

Il nous avait agréablement surpris lors des derniers matchs de la saison régulière. Henry Ellenson, s’il a connu une saison rookie difficile, reste observé par le staff des Pistons, confiant dans son potentiel. Laissé à de nombreuses reprises à la disposition de l’équipe de G-League du Drive, Ellenson en a profité pour développer son jeu et mieux appréhender la NBA.

Et pour sa deuxième campagne de Summer League, Ellenson a impressionné Stan Van Gundy et ses assistants, au point d’être considéré comme une option crédible poste 4. Il faut dire qu’Ellenson a laissé parlé tout son jeu offensif à Orlando, finissant second joueur le plus efficace de cette compétition :

Il a beaucoup de possibilités. Il faut faire attention à lui par sa capacité de tirer à 3-points, mais nous ne voulons pas qu’il se transforme en un spot-up shooteur à 3-points parce qu’il est aussi capable de poster et de se rapprocher du panier. Nous verrons ce qui se passera au camp d’entraînement, mais il est différent de ce qu’il était, il y a un an. Je pense qu’il est prêt à combattre pour prendre des minutes aux autres gars – Stan Van Gundy

Attention à ne pas s’enflammer, la concurrence au poste d’intérieur est féroce dans le roster des Pistons, avec Tobias Harris et John Leuer qui se disputent déjà la place de starter. Les propos de SVG ouvrent-ils la voie à un trade d’un des deux ? Trop tôt pour le dire, mais Ellenson doit repartir d’Orlando avec le sourire.

Luke Kennard, NBA-Ready au moins en attaque

Luke Kennard | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Luke Kennard choisi en 12eme position de la Draft NBA 2017, j’étais le premier à trouver ça un peu haut. Très attendu pour ses premiers pas sur les parquets, Luke s’est montré vraiment facile, n’ayant aucun mal à s’adapter au jeu NBA. Alors si ce n’est que la Summer League une nouvelle fois, le rookie a fait étalage de ses capacités en attaque : du gros shoot de loin bien sur mais comme espéré, nous avons pu voir de belles capacités de playmaking et un jeu sans ballon intéressant.
Cerise sur le gâteau, Luke Kennard s’est permis d’être clutch, rentrant quelques shoots importants dans les dernières secondes des 2 rencontres finales (avec une égalisation à 81-81 à 8.8 sec de la fin de l’overtime en Finale). A Orlando, Kennard a validé son ticket pour une place derrière KCP (si celui-ci reste) et aura droit à de belles minutes dès la reprise de la saison. Sa trajectoire correspond de plus en plus à celle de Stanley Johnson, et il est possible que Stan Van Gundy donne à son rookie quelques responsabilités dans la seconde unit.
Sa pâte gauche élégante et son capacité à être régulier longue distance sera de toute façon indispensable à une équipe qui a souffert offensivement toute la saison dernière. Si SVG n’a rien promis à son joueur, il ne dispose pas de meilleur élément offensif en sortie de banc. En revanche, si Kennard a réellement des ambitions, il devra profiter du training-camp pour bosser son positionnement défensif, absolument catastrophique aujourd’hui.

Eric Moreland en profite pour décrocher un contrat

Eric Moreland | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Si Ellenson et Kennard étaient attendus, Eric Moreland lui est venu comme beaucoup d’autres joueurs, pour se montrer et tenter de décrocher un contrat NBA. Le pivot s’y est employé lors de chaque minutes offertes par Bob Beyer, ses efforts finissant par payer : hier les Pistons lui ont proposé un contrat sur plusieurs années, sans que les détails du deal ne soient connus.
Moreland va donc prendre la place de 3eme pivot et ne devrait pas avoir beaucoup d’occasion de se montrer pour Detroit. Peu importe, avec leur compte en banque proche du zéro, les Pistons font une bonne affaire, récompensant dans le même temps un joueur qui a fait le boulot attendu en Summer League. Celui qui n’a pas été drafté et qui n’a joué qu’à 11 reprises avec les Kings dans toute sa carrière, a signé à Orlando des moyennes honorables : 7.6 points, 8.4 rebonds et 2.8 blocks par match.
Avec Moreland, Stan Van Gundy s’offre un spécialiste défensif qui fera un parfait sparing-partner à Drummond lors des séances d’entrainement.  Pour le reste il s’agit d’une option supplémentaire en défense qui donne plus de garantie que Marjanovic en rim-protector.