Non classé

Avec Anthony Tolliver, les Pistons bouclent leur roster

Même si des rumeurs font état d’un rapprochement entre les Pistons et les Pelicans pour Reggie Jackson, il semble probable que Stan Van Gundy ait terminé son intersaison en proposant un contrat à Anthony Tolliver. S’il vous faudra attendre un peu pour une preview poste par poste, il est déjà possible de jauger cet effectif en l’état.

Tolliver | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Meneurs de jeu : Reggie Jackson – Ish Smith – Langston Galloway

Stan Van Gundy a renforcé ce poste cette été en lui ajoutant Galloway qui a trop de talent (et un trop gros contrat) pour rester 3eme meneur. On aurait pu soupçonner Langston d’être candidat au poste 2 mais avec l’arrivée de Bradley, les perspectives s’assombrissent. Tout laisse à penser que Van Gundy s’est offert une assurance en cas de départ tardif de Jackson, ou si celui-ci ne retrouve jamais son niveau. Tout en croisant les doigts très fort pour que son meneur puisse de nouveau porter l’équipe…

Arrières : Avery Bradley – Luke Kennard – Mike Gbinije

Si Galloway prendra quelques minutes à ce poste, l’arrivée de Bradley a scellé la hiérarchie : il sera le starter et derrière lui, Luke Kennard pourra prendre des minutes s’il joue comme en Summer League. Avery Bradley est désormais le meilleur joueur de l’effectif et sera précieux comme stoppeur d’élite. Le rookie Kennard apprendra à ses cotés, tout en continuant à se faire plaisir de loin. Le poste le plus stable au niveau de la rotation à Detroit.


Ailiers : Tobias Harris -Stanley Johnson – Reggie Bullock

Conséquence directe du trade amenant Bradley à Detroit, le poste 3 doit se trouver un nouveau titulaire. Vu les relations tendues entre SVG et Johnson, Tobias Harris est le candidat le plus souvent cité. Ce ne serait que logique, tant Harris a apporté l’an dernier. Le statut de Johnson reste plus vague, et si on espere qu’il se reprendra, le doute est présent. Par contre en gardant Bullock, Van Gundy s’assure un joueur de vestiaire qui ne fera pas de vague et qui a l’avantage de connaître la maison.

Intérieurs : Jon Leuer – Henry Ellenson – Anthony Tolliver

Sur le poste 4, peu de changement, si ce n’est que Henry Ellenson devrait prendre plus d’épaisseur. Auteur d’une Summer League solide, le sophomore revient dans les petits papiers de Van Gundy et c’est clairement mérité. Dans le 5 de départ, Leuer devra faire oublier sa fin de saison régulière pourrie et revenir à son jeu tout en efficacité qui l’avait propulsé titulaire. Enfin, Tolliver fera le nombre et servira de grand frère au jeune Henry.


Pivots : Andre Drummond – Boban Marjanovic – Eric Moreland

Les Pistons repartiront donc avec Andre Drummond comme tête d’affiche. Signé à prix d’or à l’intersaison 2016, Dre a déçu mais mérite une deuxième chance. Après tout, le pivot est jeune et son talent n’est pas en cause : nous sommes face à un problème de motivation et de compétitivité avant toute chose. Avec une valeur marchande en chute libre, Drummond n’a pas tellement de raison d’être tradé. Derrière Drummond, il n’y aura plus Baynes, partit à Boston. C’est Boban Marjanovic qui prendra le relais, après avoir passé la saison sur le banc l’an dernier. Offensivement intéressant, Boban devra s’améliorer en défense s’il veut pouvoir jouer 15-20 min par match. Enfin le travail de Moreland a été récompensé : il viendra faire le nombre derrière les deux.