Non classé

Pourquoi les Pistons doivent-ils drafter le Francais Frank Ntilikina

Frank Ntilikina choisi en 12eme position par les Detroit Pistons au soir de la draft NBA, ce serait le kiff total pour un blog français comme le mien et pour toute la communauté de fans qui vit autour. Si le projet semble compliqué, il serait très intéressant pour Detroit.

Cet article est né après la lecture d’une analyse de Vince Ellis, journaliste au Detroit Free Press, qui écrivait justement que les Pistons ne pouvaient snober notre Français, s’il était disponible quand leur tour viendrait.
Le poste de meneur est aujourd’hui en péril à Detroit. Reggie Jackson reste officiellement le titulaire mais on ne le voit pas revenir après cette saison catastrophique. Ish Smith joue à merveille son rôle de vétéran, mais le président-coach des Pistons, Stan Van Gundy, voulait la saison dernière  développer un jeune joueur en tant que troisième meneur. Dans cette optique, SVG avait préféré Ray McCallum à Lorenzo Brown, mais la blessure au genou de Jackson avait obligé les Pistons à signer le vétéran Beno Udrih, qui a été un des seuls rayons de soleil de la saison.
Si certains regardent le nombre de matchs joués (19) ou le nombre de minute par match (7) d’Henry Elleson notre rookie 2016, ils auront toutes les raisons de craindre pour le début de carrière de Ntilikina. Stan Van Gundy a la réputation de ne pas faire jouer les rookies, mais Ellis n’oublie pas dans son article l’exception Stanley Johnson, devenu sixième homme lors des playoffs contre les Cavaliers. Pour Ellis l’équation est simple : si Ntilikina assure, il trouvera son chemin dans la rotation.

Beaucoup de meneur dans cette classe de draft

Si les Pistons arrivent à sélectionner Ntilikina -et je croise les doigts de mon coté- il n’y aurait pas de pression immédiate à le faire jouer. Si Reggie Jackson part (encore une fois je croise les doigts), la franchise investira sur un gros poisson, capable de remettre Andre Drummond sur les rails. Avec l’arrivée d’un potentiel All-Star et Ish Smith à l’aise dans son rôle de back-up, notre Français pourrait s’acclimater au jeu NBA en toute tranquillité. N’oublions pas l’équipe de D-League, le Grand Rapid Drive, qui a servi de couveuse pour Ellenson l’an passé.

Une question reste en suspend : Franck sera-t-il disponible pour le pick 12 ? Cette cuvée de draft fait la part belle aux meneurs avec Markelle Fultz, Lonzo Ball, De’Aaron Fox, Dennis Smith… Jeff Goodman de ESPN pense que cela peut nuire au joueur Français :

Vous avez un tas d’équipes dans le top 10 qui ont besoin d’un meneur. Vous savez, c’est peut-être un avantage dans une certaine mesure, mais il pourrait descendre à cause de cela. Il pourrait descendre s’il est considéré derrière ces quatre gars et si les autres équipes se sentent à l’aise avec leurs meneurs actuels et décident d’aller avec d’autres profils.

Ntilikina chez les Detroit Pistons, c’est donc loin d’être fait. Mais le fait que les insiders américains évoquent la situation le rend imaginable. En attendant il y a d’autres prospects qui pourraient interesser les Pistons. 

Bonus : Forces et faiblesses de Franck Ntilikina