Non classé

Draft NBA : les 3 coups de génie des Pistons en 40 ans de draft

Alors que la Draft 2017 se profile, les Pistons misent beaucoup sur leur pick n°12. Après une saison décevante, il est temps de se refaire pour les hommes de Stan Van Gundy. Heureusement le front-office de Detroit a parfois eu du flair lors de cet exercice. Retour sur les 3 plus beaux steals de 40 ans de Draft NBA.

1. Joe Dumars, choisit en 18eme position en 1985

Dans une draft 1985 réputée truquée (coucou les Knicks et Pat Ewing), Joe Dumars a du attendre le choix n°18 pour être appelé. Celui qui sera ensuite le parfait complément d’Isiah Thomas dans le backcourt des Bad Boys aura vu passé devant lui des joueurs comme Kenny Green et ses 60 matchs en NBA, Alfredrick Hughes qui n’aura joué qu’un an dans la grande Ligue avant de partir vers des destinations plus obscures, ou même Uwe Blab qui connaîtra une carrière NBA insignifiante au point de terminer avec 2.1 points et 1.8 rebonds en carrière au poste de pivot.
Avec Dumars, les Pistons tiennent un spécialiste défensif qui se coltine chaque soir le meilleur arrière adverse, ce qui lui offrira des duels de légende avec Michael Jordan. En playoffs, Dumars se révèle encore plus fort, la marque des grands joueurs. Il finira sa carrière avec 2 titres (89-90), dont une fois MVP des Finales mais aussi 6 sélections au NBA All-Star Game, une selection All-NBA Second Team, deux en All-NBA Third Team, 4 en NBA All-Defensive First Team et sera dés sa saison rookie NBA All-Rookie First Team.

2. Dennis Rodman, choisit en 27eme position en 1986

Back-to-back pour les Pistons en 1986, qui choisissent Dennis Rodman avec le 27eme choix. The Worm est unanimement reconnu comme le steal de cette cuvée de draft, le genre d’affaire qu’on peut faire qu’une fois tout les 10 ans, à la Ginobili par exemple. Cette succession de bons choix sur la fin des années 80 amènera les Pistons au titre et il faut saluer feu Jack McCloskey pour cela.
Joueur de banc exemplaire lors de ces premières années, Rodman prendra chaque saison plus d’importance dans le dispositif des Pistons. Membre important du titre de 89, il explosera en 90 devenant meilleur défenseur de la NBA. Loin des Pistons, Rodman continuera à apporter sa hargne en défense et son activité au rebond pour décrocher 3 titres de plus avec les Bulls. Ce 27eme choix aura donc offert un joueur en or à Detroit et probablement un des plus grands personnage de la NBA.

3. Tayshaun Prince, choisit en 23eme position en 2002

Dans une draft 2002 très difficile à lire avec notamment l’explosion des joueurs étrangers (17 joueurs sélectionnés, un record à l’époque et Yao en tête de gondole), Joe Dumars, devenu GM des Pistons, choisit Prince à la 23eme position alors que celui-ci est annoncé bien plus bas, souvent même au 2nd tour dans les mock-draft de l’époque.
Pourtant Tayshaun sera une pierre angulaire du titre 2004. S’acclimatant au contexte NBA lors de sa saison rookie, Prince se révèle lors des playoffs 2003 et sera titulaire dès la saison suivante, celle qui mènera les Detroit Pistons au Saint-Graal. Tayshaun va une nouvelle fois faire des playoffs XXL et montre que s’il est le plus sous-estimé de cette équipe, il reste incontournable pour Larry Brown. Sa défense sur Kobe en Finale 2004 (limité à 38% aux tirs) finira de graver son nom dans la légende et dans le cœur des fans.