Pistons-Magic (109-113) : Fin du calvaire sur une dernière défaite

Le 82eme match des Detroit Pistons cette saison aura au moins servi à afficher tous les manques de cette équipe : défense transparente, attaque stéréotypée et peu de solidarité. L'effectif se quitte sur une défaite contre le Magic 109-113.

Pistons-Magic | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Alors que la grande fête des Pistons avait eu lieu lors du dernier match au Palace, cet ultime rencontre à l'extérieur avait tout de la punition pour Detroit. Match hors de leur base, aucun enjeu, une envie globale d'oublier cette saison et de partir pour des vacances pas forcement méritées.

Est-ce pour cela que le 5 de départ composé de Smith, KCP, Johnson, Leuer et Drummond foire totalement son début de match, laissant le Magic prendre le 1er quart 38-17 ? Orlando, porté par un super Aaron Gordon, impose son rythme sur le match et après 12 min les Pistons sont déjà mené de 21 pts, prêt à encaisser une nouvelle humiliation.

Offensivement les joueurs de Van Gundy ne sont pas du tout dans le coup, shootant à un piètre 3/17 dans cette période. Le malaise est palpable et il faudra attendre l'entrée des remplaçants pour relancer un peu la machine. Bullock et Ellenson nous permettent de respirer un peu et ramènent les Pistons à 10 pts à la mi-temps.

KCP finit bien sa saison, Leuer et Johnson moins.

Henry Elleson | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France


Stan Van Gundy a-t-il eu le courage de pousser un dernier coup de gueule dans le vestiaire ? Si la réponse reste inconnue, les Pistons reviennent sur le parquet avec de meilleures intentions. KCP, qui veut toujours son gros contrat, plante 13 pts dans le 3eme quart, bien relayé par Ish Smith. A eux deux, ils permettent aux Pistons de continuer à rêver, bien aidés par le turnover effectué par le Magic.

Le miracle se produit enfin au tout début du 4eme quart-temps grâce à un run de 14-3, alimenté par les 3-pts de Ellenson et Bullock. Menés de 21 pts, les Pistons passent en tête et prennent 4 pts d'avance sur un panier du rookie (94-90). Les dernières minutes vont être assez serrées, le match retrouvant tout d'un coup un début d'enjeu. Mais malgré les efforts de Marajnovic, le 8-3 final passé par Orlando suffira pour infliger à Detroit sa 37 défaite et sa 28eme on the road.

Si l'heure n’est pas encore au bilan, un mot sur les déceptions Stanley Johnson et Jon Leuer. Le sophomore Johnson a complètement raté sa saison, passant de futur prometteur à role-player inutile. Le cas Leuer est plus contrasté : impeccable pendant les 3/4 de la saison, le joueur a totalement perdu son basket ensuite. L'été sera vraiment long à Detroit...

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.