Non classé

Bilan de la saison 2017 des Pistons : Analyse d’Octobre à Avril

Deuxième volet de notre Bilan consacré à la saison 2016-2017. Après avoir donné une impression globale de l’exercice NBA qui vient de se dérouler devant nos yeux, j’ai pensé qu’il était nécessaire de revenir mois après mois sur cette lente dégringolade au classement. Et  de comprendre à quel point le problème des Pistons est profond.



Octobre 2016

La saison NBA qui s’ouvre au mois d’Octobre est pleine d’incertitude pour les Pistons. En l’absence de Reggie Jackson, Detroit ouvre sa saison par une défaite presque logique à Toronto mais se reprend assez rapidement lors des matchs suivants au Palace. Vu les circonstances, il fallait limiter la casse à la mène et de faire confiance au banc. Pas de surprise pour ce début de saison.
Bilan: 2-1


Novembre 2016

Toujours privés de Jackson, les Pistons patinent dans la Conférence Est. Incapable d’enchaîner deux victoires d’affilées, les coéquipiers de Drummond souffrent lors de leurs road-trips. Heureusement que le Palace reste imprenable pendant les 5 premiers matchs de la saison. Le bilan de Novembre est relativement équilibré et si les Pistons commencent à agacer, on se réjouit du retour prochain de Reggie.
Bilan: 8-9


Décembre 2016

Le 4 Décembre signe le retour du meneur titulaire des Pistons. Reggie Jackson reprend son rôle de starter et joue 23 min pour 18 pts et 4 ass. On l’ignore encore mais il s’agira d’un des seuls matchs satisfaisants de Jackson. Son retour est catastrophique et Detroit n’arrive plus à rien. Une série de 5 défaites consécutives provoque une réunion houleuse entre les joueurs et quelques jours après, Stan Van Gundy chamboule son 5 de départ. Tobias Harris, qui sera pourtant le meilleur Piston en 2016-2017, disparaît au profit de Jon Leuer.
Bilan : 5-10


Janvier 2017

Cette nouvelle année ne bouleverse pas le paysage NBA et les Pistons restent irréguliers. Si certains matchs redonnent le sourire, comme les 3 victoires consécutives face aux Lakers, Hawks et Wizards, Detroit retombe à chaque fois dans ses travers, comme lors de cette défaite évitable face aux Kings. Après 3 mois et demi de compétition, on ne sait toujours pas où la franchise se situe en terme d’objectif : les playoffs semblent accessibles mais seulement via les 2-3 dernières places. Il n’y aura pas de nette progression.
Bilan : 6-7


Février 2017

Le seul mois de la saison régulière NBA qui sera positif pour les Pistons (excepté les 3 matchs d’Octobre). Les performances individuelles de Leuer, KCP ou de Marcus Morris permettent à Detroit d’atteindre son meilleur classement et d’être enfin optimiste. Surfant sur cette dynamique, Stan Van Gundy ne bouge pas son effectif lors de la trade deadline, malgré les déceptions Drummond et Jackson. En effet, les deux « stars » présumées continuent d’être en difficulté et les Pistons sont jusqu’ici portés essentiellement par leurs joueurs de devoir.
Bilan: 8-4


Mars 2017

Alors que les sourires étaient revenus dans la Motown, le mois de Mars va se reveler fatal dans la course aux playoffs. L’issue de la saison NBA approchant à grand pas, les carences des Pistons sont de plus en plus exposées. Le manque d’envie de Drummond rend l’équipe soft et la désorganisation générale en attaque coûte cher. Entre le 14 et le 28 Mars, les Pistons ne gagnent qu’un petit match pour 8 défaites. Le Heat et les Bulls dépassent Detroit, désormais talonné par les Hornets. Les playoffs ne sont plus un objectif à la fin Mars, malgré l’ultime tentative de SVG qui remet Ish Smith dans le 5.
Bilan: 6-11


Avril 2017

Éliminés de la course aux playoffs et hors délais pour commencer à tanker, les Pistons jouent un basket sans âme pendant le mois d’Avril. Pour Andre Drummond, rien ne change vraiment, lui qui n’a pas montré d’énergie pendant toute la saison. Ses coéquipiers se mettent à son niveau et c’est toute la franchise qui ronronne. Le seul moment d’émotion viendra du dernier match au Palace of Auburn Hills, Palace qui ferme ses portes après presque 30 ans d’histoire. Detroit finit à la 10ème place de la Conférence Est, gâchant tous les efforts réalisés l’an dernier. Le bilan de 37 victoires pour 45 défaites est loin des attentes des fans des Pistons, qui ne s’attendaient pas à être en vacances dés le mois d’ Avril…
Bilan: 2-3