Bilan de la saison 2017 des Pistons : Le bulletin de note

Après un retour sur la saison, mois après mois des Detroit Pistons, je profite de cette période de bilan pour faire un état des lieux du roster des Pistons. Le système de notation se prête bien à l'exercice, pour enfin savoir qui finit major de cette promotion NBA.

Bilan du roster | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Les Notes des Pistons, du plus mauvais au meilleur


Mike Gbinije | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Difficile de noter le rookie des Pistons. Sujet à plusieurs blessures cette saison, Gbinije a été ignoré par Stan Van Gundy, ne participant qu'à 9 bouts de match. En coulisse, on dit que le Nigérian n'a pas produit ce qu'on attendait de lui, pas à la hauteur pour sa première campagne NBA. Il lui faudra bosser à fond cet été s'il ne veut pas connaitre une autre saison blanche.


Stanley Johnson | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Et voici donc le dernier de la classe. Attendu comme un titulaire en puissance, Stanley Johnson a déçu, n'apportant jamais satisfaction lors des ses entrées sur le parquet. Manquant de rigueur à l'entrainement, le sophomore s'est attiré les foudres de son coach, qui l'a puni plusieurs fois dés le début de saison. Préférant la fast life à une place dans le starting five, Johnson reçoit le bonnet d'âne des Detroit Pistons.


Reggie Jackson | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Reggie Jackson n'aurait jamais du figurer si bas dans le classement. Pénalisé des le début de la saison régulière par une grosse blessure au genou, Jax n'a pu participer ni au training-camp, ni à la pré-saison. Si vous rajoutez à ce handicap un retour trop rapide et une attitude déplorable, vous obtenez l'une des raisons de l'échec des Detroit Pistons cette saison. Les jours de Reggie sont comptés dans la Motown et cette saison restera comme un énorme gâchis pour l’artisan des playoffs 2016.


Darrun Hilliard | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Loin d'être une option dans la rotation des Pistons, Hilliard aura traversé cette saison NBA comme un fantôme. Comparé à l'an dernier, Darrun voit ses chiffres en nette baisse et il est impossible de fermer les yeux sur ses pourcentages douteux (37%, 26% à 3-pts). On s'attendait à un peu plus de progrès de sa part.


Henry Ellenson | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Ellenson fut probablement être le seul à se réjouir de la fin de saison pourrie des Detroit Pistons. Éliminé de la course aux playoffs, Stan Van Gundy avait décidé d'ouvrir son banc et de donner du temps de jeu à son rookie. Titulaire à 2 reprises lors des derniers matchs, Ellenson a prouvé qu'il pouvait apporter. Heureusement parce que le reste de sa saison n'avait été qu'une série de shoot à 3-pts ratés. Le rookie devra développer d'autres aspects de son jeu cet été.


Andre Drummond | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Encore un mauvais élève, encore un joueur des Pistons sous la moyenne. All-Star en puissance, titulaire d'un premier gros contrat, Andre Drummond a régressé cette saison. Le monstre physique qui faisait fantasmer la NBA est devenu un pivot faiblard en attaque et soft en défense, victimisé par Brook Lopez, Ibaka, Porzingis,... J'ai pu parler toute la saison de son manque d'investissement et de révolte, alors inutile de revenir là-dessus. Notre pivot a déçu, et le front-office ne manquera pas d'écouter les offres à son sujet cet été...


Reggie Bullock | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Belle campagne NBA pour Reggie Bullock cette saison. Volontaire, avec une moyenne de points marqués en hausse, l'ancien Clipper ne s'est pas raté. Malgré tout, impossible de lui donner une meilleure note, tant sa saison a été rythmée par les blessures. Seulement 31 matchs pour lui alors que Stan Van Gundy aurait eu besoin de plus. Son % à 3-pts (38% en baisse par rapport à 2016) ne plaide pas en sa faveur.


Aron Baynes | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Les problèmes connus par Andre Drummond auraient-ils libéré Aron Baynes ? Cette saison, l'Australien a enfin justifié son recrutement : de la dureté dans le jeu, des rebonds et une palette offensive plus complète que son starter. Dans plusieurs rencontres cette saison, le coach des Pistons lui a fait confiance, le laissant pendant tout le 4eme quart-temps. Même si les stats ne le montrent pas, Baynes a réalisé une bonne saison. Bonne mais pas exceptionnelle, à l'image du reste de l'équipe. Mention spéciale à son 84% aux lancers-francs qui doit rendre jaloux le maçon Drummond.


Boban Marjanovic | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Boban a rencontré le même problème qu'Ellenson cette saison : il n'a pas eu le confiance de Stan Van Gundy. Ne participant qu'à 35 matchs cette saison, pour 8 min de moyenne, le Serbe a pourtant dominé chaque partie où il a eu un rôle. Impossible à défendre, récoltant des brouettes de fautes, Marjanovic offre une option que les Pistons ne possèdent pas. La fin de saison a prouvé que sa mise à l'écart était une erreur et on l'attend back-up l'an prochain.


Jon Leuer | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Le cas le plus complexe de la saison. Pendant 50 matchs, Leuer a joué un basket hors norme (au niveau de l'effectif évidemment), passant de rôle player à première option du banc, pour terminer comme starter. Dans le 5 de départ, Jon a continué d'imposer son jeu, propre dans sa sélection de shoot et rigoureux en défense. Puis pour les 30 derniers matchs, il a disparu, semblant perdu sur le terrain au point de faire passer Drummond pour un guerrier. Le Leuer de début de saison mérite un 20/20, l'autre un 0. La moyenne semble justifiée !


Beno Udrih | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
On passe enfin aux joueurs qui ont laissé une impression globalement positive. Beno Udrih, dernier arrivé dans le roster, en fait parti. Alors que McCallum semblait tenir le poste de 3eme meneur, la blessure de Jackson a poussé SVG à sauter sur l’occasion. Et on peut dire que le coach des Pistons ne l'a pas à regretter : le Slovène a livré une première partie de saison très solide, réalisant assez souvent de meilleures performances que Ish Smith. Jackson de retour, on l'a un peu perdu sur les derniers mois de compétition.


Beno Udrih | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Ish Smith revient de tellement loin ! Catapulté meneur titulaire, Smith s'est fait craché dessus par tous les fans, moi le premier. Trop dribbleur, pas assez fiable en défense, Ish souffrait de la comparaison avec Jackson. Mais quand ce dernier est revenu, on a compris que Smith faisait ce qu'il pouvait dans cette équipe sans âme. Finalement très fiable, l'ancien Sixer aurait du être remis dans le 5 bien plus tôt. S'il ne sera jamais du calibre du Jackson de 2016, il aurait permis aux Pistons d'accrocher les playoffs... Pour sa première saison à Detroit, Ish Smith a convaincu. Une force en sortie de banc.


Marcus Morris | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Place au Top 3 de notre saison 2016-2017 avec Marcus Morris. Rarement décevant, Morris est resté dans ces standards de l'an passé, réalisant même de gros cartons offensifs cette saison. On lui promettait des minutes en baisse à cause de Stanley Johnson, il n'en fut rien. Si un peu plus de leadership aurait été bienvenu, Marcus fait parti des rares satisfactions de la saison NBA. On espère juste que l'année prochaine, il n'aura pas le temps d'aller voir son frère en playoffs...


KCP | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Le début de saison de KCP avait tout de la catastrophe : réussite offensive proche de 0, dominé physiquement et mentalement par ses adversaires, plus concerné par son futur gros contrat que par sa campagne NBA, l’arrière des Pistons avait tout faux. Et pourtant 6 mois plus tard, Caldwell-Pope a pris la 2ème place sur le podium des meilleurs joueurs des Detroit Pistons. Conscient de ses début ratés, KCP a simplifié son jeu et a laissé venir les choses en attaque. Récoltant les fruits de son travail estival, il a amélioré son shoot à 3-pts (de 30 à 35%), se donnant les moyens de peser en attaque. Le perdre cet été serait catastrophique.


Tobias Harris | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Voila notre champion ! Leader offensif lors de la première partie de saison, Tobias a injustement été remisé sur le banc quand l'équipe s'est mise à patiner. Deux raisons à cela : l’émergence inattendue de Jon Leuer et certains manques défensifs assez apparents. Devenu 6ème homme, Harris n'a rien lâché, continuant à pratiquer un basket offensif et fluide. Les chiffres le prouvent, l'ancien du Magic fut cette saison le Piston le plus prolifique, le plus adroit et celui qui a eu le plus d'impact sur l'équipe. Quand Tobias a un différentiel positif, les Pistons s'imposent. Il finit donc major de cette promo NBA, qui restera de toute façon un terrible souvenir.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.