Reggie Jackson vise la Finale de la Conférence Est

Écarté des terrains pendant 6 à 8 semaines à cause d'une tendinite au genou, Reggie Jackson va cruellement manquer au jeu des Pistons. Preuve d'une dépendance déjà totale, Jackson a évité l'opération -plus sûre, mais qui entraine une longue absence- pour s'orienter vers un traitement par infiltration de plasma enrichi en plaquette.

Fidèle à son état d'esprit, Reggie Jackson se voit déjà réintégrer le roster et assure "viser la Finale de la Conférence Est cette année"


L’accès aux Playoffs menacé sans Reggie






Une vidéo publiée par Reggie Jackson (@reggie_jackson) le 10 Oct. 2016 à 6h47 PDT




En béquille, mais l'air déterminé, Reggie Jackson a posté hier cette courte vidéo sur Instagram. Plus tard, de retour à Detroit, le meneur de jeu des Pistons s'est fendu d'une autre vidéo, cette fois-ci dans son fauteuil roulant. De ces deux publications, nous retiendrons surtout l'assurance de Reggie, qui assure être sur le chemin du retour et surtout courir après la Finale de la Conférence Est. Peut-être qu'après avoir vu la défaite des siens contre les Spurs, le meneur aura changé d'avis.

Depuis la nouvelle de son absence, les observateurs se demandent surtout si les Pistons iront en playoffs cette saison. Le débat a d'ailleurs été abordé avec les confrères du Podcast "Starting Five" ce week-end. L'ambition de Reggie Jackson reste louable, mais les deux premiers mois de compétition vont être éprouvants sans lui, sans compter que le délai pourrait s'allonger en cas de complication.

L'importance de Reggie dans l'effectif de Detroit, les débuts compliqués de son remplaçants Ish Smith et l'amélioration nette de la plupart des équipes à l'Est laisse penser que le chemin des Pistons ne sera pas de tout repos.


A qui le poste de 3eme meneur à Detroit ?


Lorenzo Brown contre les Spurs | PistonsFR actualité des Detroit Pistons en France

Ish Smith établi tant bien que mal dans le 5 de départ, Stan Van Gundy doit maintenant se creuser la tête pour savoir qui sortira du banc pendant une vingtaine de match au moins cette saison. Instaurant une concurrence saine entre Ray McCallum et Lorenzo Brown, le coach des Pistons ne voit personne se démarquer : 5 pts à 2/3, 4 reb et 4 ass en 21 min pour McCallum contre les Nets, tandis que Brown a signé 9 pts à 3/9 et 4 reb en 23 min face aux Spurs.



Je pense que McCallum  a plutôt bien joué contre les Nets. Il joue avec un vrai bon niveau d'énergie particulièrement en la première moitié où nous avons eu une très bonne organisation avec lui - Stan Van Gundy


Cette déclaration du coach des Pistons, avant le match contre les Spurs, devra être comparée avec son analyse du match de Brown. En revanche le duel Brown/McCallum n'aurait pas du être un point clé du training-camp mais la blessure de Reggie Jackson change la donne.

Ce 3eme meneur sera amené à jouer près d'une vingtaine de minutes par match, si on se réfère au temps de jeu de Steve Blake l'an dernier. Dans une Conférence Est très relevée, où seuls les Sixers et les Nets semblent en dessous, les Pistons ne peuvent négliger aucun match. Encore moins s'ils visent vraiment une Finale de Conférence, ce qui serait une première depuis 2008.

1 commentaire:

  1. […] adepte des pick&roll la saison dernière (896 possessions jouées ainsi). Si le meneur veut emmener les Pistons en Finale de Conférence Est, il doit une nouvelle fois passer un cap et faire de son binôme avec Dre le meilleur axe 1-5 de la […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.