Non classé

[Analyse] Stan Van Gundy a-t-il eu raison de mettre Tobias Harris sur le banc ?

Le retour de Reggie Jackson en décembre n’était pas le renouveau attendu et a même mis les Detroit Pistons dans une position plus qu’inconfortable, obligeant Stan Van Gundy à faire des choix difficiles. Le principal changement de SVG a été de mettre Tobias Harris, pourtant meilleur marqueur de l’équipe sur le banc. Alors coup de génie ou vraie erreur ?
Tobias Harris | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Pour répondre à la question, jetons un œil au dernier match contre les Charlotte Hornets, où les remplaçants ont brillé. Le 5 de départ était habituel avec Jackson, KCP, Leuer, Morris et Drummond. Charlotte démarre mieux, prenant une avance de 7 pts (17-10) forçant Stan Van Gundy à demander un temps-mort pour faire entrer le meilleur marqueur de l’équipe Tobias Harris. Moins de 3 minutes plus tard, les Pistons sont revenus 19-19.
Dans le 2eme quart, à 41-41, les starters font leur retour. Et 4 minutes plus tard, Detroit concède déjà 9 pts de retard et SVG n’a pas d’autre choix que de remettre Ish Smith et Tobias s’il souhaite limiter la casse à la mi-temps. Dans le 3eme quart, Jackson, Leuer et Drummond jouent beaucoup et les Pistons entament les 12 dernières minutes à -15. Stan Van Gundy change de plan, se passe de Dre et Jax tout le dernier quart-temps et fait confiance à Smith et Tobias. Résultat, les Pistons reviennent, arrachent la prolongation et gagnent le match.
Ce match symbolise l’hérésie qui règne à Detroit. Dans les faits, Charlotte a obtenu un différentiel de +20 lorsque Drummond était sur le parquet et +14 pendant les 20 minutes de Reggie Jackson. Mais lorsque Tobias et Ish étaient sur le parquet, c’est Detroit qui a dominé de +20. Un 5 de départ qui souffre, puis un banc, dirigé par Ish et Tobias, qui fait la différence, voici un schéma qui se répète chez les Pistons en 2017. Lors des 10 derniers matchs, Detroit a obtenu +79 avec Harris et Smith sur le parquet et -48 avec Jackson et Leuer. Ramené à 48 minutes, le différentiel de Harris et Smith est fou : +19, soit mieux que Curry et Durant (+17).

Tobias Harris, un problème dans le 5 ?

Le retour de Reggie Jackson était porteur d’espoir mais Stan Van Gundy ne s’est laissé que 10 matchs avant de paniquer. Le bilan de 3-7 était certes catastrophique mais l’échantillon restait trop court pour analyser finement les failles de l’équipe. Après plusieurs tâtonnement, le seul changement choisi par le coach des Pistons a été de sortir son meilleur marqueur du 5 de départ.
À l’heure actuelle, il y a 100 joueurs en NBA qui ont joué au moins 1000 minutes et ont un « pourcentage d’utilisation » de plus de 20% (c’est-à-dire qu’ils finissent plus de 20% des possessions de leur équipe quand ils sont sur le parquet). Detroit en a 4 dans le lot et chacun est classé par un indicateur appelé « True Shooting% » (prenant en compte l’adresse générale, les 3-pts et les LF).
PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Source : http://www.basketballanalyticsbook.com
Des All-Star comme Durant, Curry, Leonard, LeBron, Harden, et Chris Paul sont tous dans le top 10. Tobias est lui le meilleur Piston avec un belle 26eme place, au-dessus d’Anthony Davis, de Damian Lillard, de Kyrie Irving, de Paul George et de DeMarcus Cousins,  Par contre Drummond, Jackson et Morris sont eux à l’autre bout,
Pourquoi alors insister avec Jackson et Drummond ? Il est désespérant de voir que partout où il va, Tobias Harris semble être sous-estimé : le Magic, en le transférant au profit d’autres joueurs (Payton, Vucevic…) a fait une erreur que Van Gundy répète aujourd’hui. Pourtant, il apparaît clairement que Tobias Harris est le meilleur élément offensif des Pistons, celui qui a le plus de valeur.

Un profil de meilleur 6eme homme ?

Ce n’est pas une tare pour un joueur de commencer sur le banc : démarrer le match n’est pas aussi important que le nombre de minutes accordées, la façon dont le joueur est utilisé ou la possibilité de finir les matchs. Mais le passage de Tobias sur le banc entraîne une baisse de son utilisation. Sur les 10 derniers matchs, Tobias joue en moyenne 26,9 minutes par match, soit le 5ème temps de l’équipe et 8 minutes de moins que Marcus Morris. Il shoote environ 12 tirs par match, moins de KCP, Morris et Drummond tout en réussissant l’exploit d’être largement le meilleur marqueur des Pistons.
Offensivement Tobias Harris possède une gamme de jeu très large : avec ou sans la balle, à l’intérieur ou à l’extérieur, l’ancien du Magic est le joueur des Pistons le plus efficace, quelque soit le jeu pratiqué (pick&roll, post up, spot up). S’il n’a initié que 96 actions de pick&roll, son efficacité est meilleure que celle d’Isaiah Thomas, de Leonard, de Lowry, de Harden, de George, de Durant ou de James. Parmi les joueurs ayant initié au moins 90 possessions, les 1,07 points de Tobias Harris par possession sont même la référence en NBA :
PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Source : http://www.basketballanalyticsbook.com
Les chiffres sont outrageusement en faveur de Tobias Harris. Lorsque Harris a un différentiel de +5 ou mieux, les Pistons ont un bilan de 20-0. Quand Harris a un différentiel négatif , le bilan tombe à 3-27. A titre de comparaison, les Pistons ont gagné 4 fois quand Reggie Jackson avait un différentiel entre -12 et -25. Pour faire simple, quand Harris est impliqué, Detroit gagne : 9-5 quand Tobias prend au moins 16 shoots, 13-16 quand il prend entre 12 et 15 tirs et 6-9 pour moins de 12 tirs ! Le 6eme homme de luxe des Pistons est, dans les chiffres, le joueur le plus valuable de l’équipe.

L’erreur de Stan Van Gundy

Ces chiffres peuvent dire deux choses : la première, c’est que Tobias est un parfait remplaçant et qu’avec lui en sortie de banc, Detroit a trouvé sa dynamique. En effet les Pistons en sont à 7-3 dans leurs 10 derniers matchs. Mais la faiblesse du calendrier laisse le doute s’installer et Detroit lutte encore pour la 8eme place.
L’autre indication de ces chiffres, c’est que Stan Van Gundy a fait une erreur en mettant Tobias Harris sur le banc. Il est le meilleur marqueur de l’équipe et les chiffres suggèrent que Detroit est beaucoup mieux quand Tobias est impliqué en attaque. N’oublions pas que le joueur est jeune et pourrait représenter l’avenir des Pistons dans les années à venir.
Aujourd’hui Tobias Harris sur le banc, c’est moins de minutes et moins de shoots donnés. Van Gundy a eu raison de faire un geste quand il a vu que les Pistons patinaient au retour de Jackson mais il a sans doute fait le mauvais. Remettre Jackson sur le banc à moyen terme pour Ish Smith aurait du être le mouvement le plus logique. Contre les équipes qui ne jouent pas les playoffs, les mauvais débuts de match peuvent se rattraper mais contre les cadors de la NBA, aucun espoir.
Cette saison, Detroit n’est pas un cador et les Pistons seront peut-être en vacances dans quelques semaines. Stan Van Gundy croit dur comme fer en Reggie Jackson mais il devrait plutôt faire confiance en Tobias Harris. Le premier tour des playoffs (si les Pistons se qualifient) devrait achever de prouver ce constat.



Traduction librement inspirée de l’article
Detroit’s Best Offensive Weapon Comes Off the Bench; Brilliant or Foolish? par Stephen Shea