Non classé

Pistons-Hornets (114-108) : la dernière ligne droite est lancée

La trade deadline n’a pas causé de chamboulement à Detroit. Le roster, désormais sûr de finir la saison, a attaqué de la meilleur des manières les 25 derniers matchs de la saison NBA par une victoire contre Charlotte après prolongation.

KCP enorme contre les Hornets | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Difficile de repartir pour Detroit. Alors que les rumeurs de départ avaient rythmé la journée des Pistons (Jackson, Drummond, KCP…), tout ce beau monde avait un peu de mal à rentrer dans la rencontre. Il faut dire que depuis la victoire contre Dallas il y a pile une semaine, personne n’avait rejoué, la saison en dent de scie des Pistons ne leur permettant pas d’inviter un des leurs au All Star Game.
C’est donc Charlotte qui prend les choses en main dés le premier quart-temps, bien aidée par des Pistons maladroits, qui forcent tout. Reggie Jackson n’est -une nouvelle fois- pas dans son match, tandis que Kemba et ses copains exécutent leurs systèmes sans être trop gênés par les défenseurs de Detroit.
Si les Pistons restent à portée, les Hornets font la loi dans la fin du 2eme quart et rentrent au vestiaire largement en tête 62-50. Le manque de jeu collectif des Pistons est flagrant et seule l’adresse extérieure de KCP et de Morris donnent un léger espoir de retour aux Pistons.

Le show KCP longue distance

Ish Smith contre les Hornets | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

On va vite oublier le 3eme quart-temps dans lequel les Hornets dominent totalement les Pistons. Avant de commencer les 12 dernières minutes, Detroit a 15 points de retard (70-85) et le Palace gronde.
Comme souvent cette saison dans ce cas de figure, Stan Van Gundy sort son 5 joker. On l’avait vu contre les Bulls, puis plus tard contre les Pelicans, bencher Drummond et Jackson ne fait pas peur à SVG. Pour effacer le retard, le coach fait donc confiance à Smith, KCP, Morris, Harris et Leuer. Et ça marche ! La maladresse des Hornets et le coup de chaud de KCP de loin (7/15 au total) rend l’exploit possible. 
Point par point, les Pistons remontent et Ish Smith rend tout plus facile : 16 assists pour le back-up (record en carrière) ! Le come-back est réussi, les dernières minutes étant qu’un mano-a-mano entre KCP et Walker. A 100-100 après une énième bombe de KCP, Belinelli rate le shoot de la gagne wide open ! L’Italien est décidément maudit contre les Pistons : il avait déjà loupé la balle de match lors de la précédente confrontation, déclenchant son shoot trop tard.
En Overtime, Ish Smith continue à donner des caviars et Morris/KCP continuent à mettre dedans de loin. Les Pistons s’imposent 114-108, portés par un Caldwell-Pope de luxe : 33 pts à 11/25 et 9 reb. Une victoire capitale en vue de la qualification en playoffs.