Pistons-Kings (104-109) : Avoir Sacramento comme bête noire, ça en dit long sur notre équipe

Enregistrant les retours de KCP et de Jon Leuer, Stan Van Gundy s'était félicité en début de journée d'avoir enfin un roster complet. Si le coach de Detroit avait le sourire, il a dû le perdre assez vite. En s'inclinant contre les Kings, ses Pistons mettent fin à une série de 3 victoires et ratent encore un match à leur portée.


DeMarcus Cousins domine Drummond | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Avec DeMarcus Cousins qui a pris, match après match, l'ascendant sur Andre Drummond, on s'attendait à voir les Pistons être dominés dans la peinture mais moins à les voir souffrir face aux arrières des Kings. C'est pourtant eux et en particulier Lawson en sortie de banc qui ont permis la victoire de Sacramento au Palace. 

Le début de rencontre est à l'initiative des Pistons. KCP et Leuer de retour dans le 5, Detroit joue plus libéré et la forme de moment se confirme : les Kings n'ont plus gagné depuis 5 matchs, alors que la troupe de SVG va mieux avec ses 3 victoires de rang. Au bout de 12 min, Jon Leuer n'a rien raté (15 pts) et Detroit prend 10 pts d'avance.

Le bel élan ne va pas durer longtemps, surtout quand les deux bancs sont de sortie. WCS, Barnes et surtout Lawson tabassent les remplaçants des Pistons: l'ancien habitué des bars fait le show, se permettant de marquer 7 pts en 38 pauvres secondes. Encore une belle performance de la part de la défense des Pistons...

Et encore Cousins ne fait pas un grand match... 



Jon Leuer face aux Kings | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Grâce à ses remplaçants, Sacramento reprend les commandes du match et ne les lâchera plus jamais. Pourtant ce match, Detroit aurait pu le gagner. DeMarcus Cousins ne marque que 22 points à 9/21 mais il reste le fossoyeur des espoirs des Pistons.

Comme Detroit se remet à jouer au basketball dans le dernier quart, le score se resserre dans les ultimes minutes. Mais alors que les locaux reviennent à 4 points avec une minute à jouer, Cousins ​​livre le coup de grâce sur un step-back, où il mystifie Andre Drummond.

Le pivot des Pistons de son coté a marqué 14 points et 12 rebonds, mais a manqué d'investissement en première mi-temps. Stan Van Gundy lui a d'ailleurs reproché à de plusieurs reprises depuis son banc, sans résultat...
Ironie du calendrier, Sacramento n'avait plus gagné depuis 5 matchs, soit le 11 décembre et une victoire contre... les Pistons bien sur. Mieux que ça, lors des 20 derniers matchs, les Kings ne se sont imposés que 2 fois, vous l'avez deviné contre les hommes de Van Gundy. Devenir la victime des Sacramento Kings, loin d'être des cadors en NBA, symbolise plutôt bien les lacunes de cette équipe.

Mais ça ne sera finalement qu'un affront de plus dans cette saison déjà bien catastrophique. En attendant les Pistons ont quatre jours pour y penser avant de jouer face au Heat samedi à Miami.

Boxscore :


Boxscore Pistons-Kings 24 Janvier 2017 | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France
 

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.