Pourquoi continuer à supporter les Detroit Pistons en 2017 ?

En pleine crise de résultat, les Pistons dépriment leurs fans depuis quelques semaines. En cette période de fêtes de Noël, j'avais envie d'oublier les défaites, de faire comme si nos joueurs évoluaient vraiment au niveau qui est le leur et inviter tout le monde à croire en cette équipe. Est-ce la naïveté du supporter qui parle ? Malgré tout je continue à croire dans les Pistons pour 2017.

Pistons en 2017 | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

 

Parce que l'équipe est une des plus jeunes de la NBA

Je ne reviendrais pas sur la mauvaise periode actuelle mais il sera toujours possible d'utiliser l'excuse de l'âge pour défendre les Pistons. On l'oublie trop souvent mais avec 25,8 ans de moyenne d'age, Detroit possède l'un des rosters les plus jeunes de la Ligue. Malgré ses 4 saisons en NBA, Andre Drummond n'a par exemple que 23 ans. Vu comme un vétéran dans cette équipe, Reggie Jackson culmine à peine à 26 ans. Et que dire de Stanley Johnson, seulement 20 ans et un physique monstrueux.

Souvenons-nous aussi que, contrairement aux jeunes effectifs des Sixers ou des Suns, les joueurs de Detroit ont connu l'an dernier leur première campagne de playoffs. Le sweep face aux futurs champions a été rude mais a permis de créer une vraie dynamique d'équipe, et d'apprendre des erreurs commises. Désormais Stanley Johnson s'y reprendra à deux fois avant de fâcher LeBron James !

Parce que Drummond garde un monstrueux potentiel


Andre Drummond | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France
Le Andre Drummond nonchalant sur le parquet, qui ne semble être concerné ni par les victoires ni par les défaites, n'est pas le vrai Drummond. Il n'est pas le joueur qui a signé un contrat de 130M sur 5 ans, faisant de lui le Franchise Player de cette équipe. Il n'est pas non plus celui qui a connu des années de galères avec Josh Smith ou Brandon Knight sans jamais rien lâcher. Enfin ce triste Drummond n'est pas le pivot qui a redonné espoir à tous les fans des Detroit Pistons, en France et ailleurs.

Andre Drummond reste un monstre à ce poste de pivot, aujourd'hui dénaturé. Le genre de joueur qui finira régulièrement meilleur rebondeur de la ligue et pour qui les 20 pts-20 reb n'ont rien d'exceptionnel. La concurrence en NBA avec DeMarcus Cousins, Karl-Anthony Towns ou Joel Embiid va pousser Dre à se surpasser. Avec un mentor comme Ben Wallace, le Piston n'a pas le droit de se contenter de telles performances.

Parce que le déménagement à la Little Caesar Arena va relancer la machine

 

Little Caesar Arena en 2017 | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

 

Dans les tuyaux depuis quelques temps, le déménagement des Pistons sera une réalité dés la saison prochaine. Le retour en centre-ville, dans une Little Caesar Arena partagée entre Red Wings et Pistons, va redynamiser une franchise qui en a quand même bien besoin. Depuis trop longtemps à Auburn Hills, les Pistons se sont coupés d'une partie de leurs fans, qu'ils vont devoir récupérer. La proximité avec les équipes de NFL et de MLB va également permettre une émulation comme la ville n'en a jamais connu.

Dés la saison 2017/2018, les Pistons évoluerons donc à Detroit. Tout le monde sera triste de quitter le Palace of Auburn Hills, théâtre de tant d'exploit mais qui commence à dater. Une question reste encore en suspend : quelle équipe inaugurera la Little Caesar Arena en Novembre prochain ? Une équipe qui a connu une grave crise et qui a fini la saison au fond du classement de la NBA ou au contraire une équipe qui aura accrochée les playoffs pour la deuxieme année consécutive ? Les Pistons ne peuvent pas lâcher maintenant, ce qui nous promet une année 2017 riche en sensation fortes

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.