Non classé

Pistons-Wizard (108-122) : La défense n’avait pas fait le déplacement à D.C.

L’irrégularité aura accompagné les Detroit Pistons pendant tout le mois de Decembre. Sur les 8 derniers matchs, aucune série de victoire ou de défaite d’ailleurs. Detroit n’arrive pas à enchainer deux bonnes prestation de suite et la lourde défaite 108-122 face aux Wizards confirme les difficultés du moment.
Defaite 108-122 contre les Wizards | PistonsFR actualité des Detroit Pistons en France
Pauvre Stan Van Gundy qui doit commencer à avoir mal à la tête devant les prestations de son équipe. Alors que les Pistons sortaient d’une victoire difficile mais précieuse contre les Mavs, leur voyage à Washington pour défier les Wizards devait enfin servir de confirmation. Car depuis le retour de Reggie Jackson, il n’y a pas deux matchs similaires pour l’équipe de Stan Van Gundy.
Contre les Wizards, le début de match est très indécis. Les équipes se rendent coup pour coup et le retour de KCP dans les rang Pistons semble rassurer l’équipe. A la fin du 1er quart, le score est nul 27-27 mais la défense des Pistons montre déjà des signes de faiblesses. Wall et Beal trouvent des positions bien trop facilement et punissent de loin.
Le 2eme quart-temps est catastrophique pour la défense de Detroit. 38 pts encaissés, soit un record cette saison et Washington met la main sur le match 65-54. 11 pts de retard pour les coéquipiers d’Andre Drummond et déjà la tête basse pour certains.

Wall et Beal enfoncent les portes ouvertes laissées par les Pistons

Marcus et Markieff Morris | PistonsFR actualité des Detroit Pistons en France
La reprise ne va rien changer et les Wizards, sur une bonne dynamique, continuent leur travail de fond. Patiemment, Wall, Beal et Morris prennent le dessus. Dans ce seul 3eme quart-temps, Wall score 12 pts et Markieff Morris 9 (de ses 11 pts au final). L’écart ne cessera de grimper pour atteindre la vingtaine dans le 4eme quart, donnant lieu à un long garbage-time inintéressant.
Les Pistons ont semblé peu inspirés et plus grave, pas concernés en défense. Le backcourt Wall-Beal a montré sa supériorité sur le duo Jackson-KCP, il est vrai toujours diminué. Avec 54 pts à eux deux et un 6/12 à 3-pts, les deux sorciers de DC ont joué les facilitateurs pour leur équipe.
A contrario, les ressources et l’esprit guerrier n’existent pas à Detroit. Marcus Morris le gladiateur s’est effacé devant son frère quand Andre Drummond le All-Star symbolise parfaitement l’attentisme de l’équipe : avec 13 pts à 5/7 et 12 reb, Dre fait un match correct, mais avec son talent il se doit d’en faire plus. 
Au final les Pistons encaissent 122 pts, leur pire total de la saison. La solidité défensive à l’extérieur représente le chantier le plus vaste pour Stan Van Gundy et cette fois, plus question de se cacher derrière les absences. Il faudra réagir dés ce soir en back-to-back contre les Pacers.