Non classé

Andre Drummond n’a pas voulu des conseils de Rick Barry

Le grand tube de l’été à Detroit concernait l’éventuelle amélioration d’Andre Drummond aux lancers-francs. Auteur d’une saison à 35%, l’une des pires en NBA, le joueur des Pistons avait promis une technique révolutionnaire. Après quelques semaines de compétition, Stan Van Gundy a avoué avoir été approché par Rick Barry, sans que Drummond ne se soit montré intéressé.

Andre Drummond a abordé sa saison NBA avec une apparente envie de faire mieux que son horrible pourcentage de 2016. En choisissant la combinaison de la réalité virtuelle et de la relaxation mentale, le jeune Piston est en passe de réaliser son pari : ses 44,7% actuels sont certes insuffisants mais la hausse de prés de 10 points est inespérée. Pour son coach en premier lieu :
Il s’est significativement amélioré par rapport à l’an dernier, le gars est en hausse de 10%. C’est une amélioration énorme. C’est certainement plus proche de là où vous aimerez l’avoir. Vous ne le voulez pas en dessous de 50, mais je pense qu’il est irréaliste de l’imaginer passer de 35% l’an dernier à 60% aujourd’hui.

 

Drummond, symbole de cette génération NBA arrogante et qui n’écoute pas

Si l’amélioration de Drummond est impressionnante, le pivot reste un boulet pour les Pistons. Lors d’un article cet été, reprenant une étude d’ESPN sur le rapport des Pivots aux lancers-francs, vous étiez nombreux à imaginer Drummond shooter à la cuillère, à la manière de Rick Barry.
Interrogé par la presse locale, Stan Van Gundy a expliqué avoir abordé le sujet avec Rick Barry cet été. Le Hall of Famer a proposé son aide à Andre Drummond pour que le pivot tire les lancers-francs à la cuillère, comme le fait en D-League et désormais en NBA le joueur des Rockets Chinanu Onuaku. Au lieu de saisir cette chance unique, Drummond s’est montré « peu réceptif » à la suggestion et s’est même moqué de cette idée.
A l’image d’un Shaquille O’Neal qui préférait rater ses lancers qu’être « ridicule » en les rentrant à la cuillère, Andre Drummond a choisi de ne pas écouter son coach et de tourner le dos à une légende de la NBA. Alors que le pivot loupe dans les grandes largeurs sa saison jusqu’à présent, voila qui vient écorner un peu plus son image.