Non classé

Pistons-Suns (100-107) : Detroit n'y arrive toujours pas à l’extérieur

Deuxième étape du road-trip des Pistons, cette fois-ci dans l’Arizona, à Phoenix chez les Suns. Alors que l’Amérique toute entière se remet de son onde de choc présidentielle, Detroit devait se remettre sur les rails après sa défaite contre les Clippers. Mais hors de leur bases, les Pistons sont faibles et s’inclinent une nouvelle fois, 100 à 107.

Ce qu’on a vu du match

KCP face aux Suns | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Privés de Tyson Chandler, les Suns ont du avoir quelques doutes au le début du match. Censés être maitres de la raquette, les Pistons offrent de bonnes premières minutes, contenant efficacement Devin Booker, inarrêtable depuis quelques matchs. Detroit compte ainsi 9 points d’avance sur les Suns à la fin du premier quart.

Ce bel élan était bien trop beau pour durer et c’est Jared Dudley qui va scorer 15 pts sur le 2eme 1/4, pour relancer Phoenix. Detroit voit son écart fondre comme neige au soleil, et rentre au vestiaire en retard de 3 points.

Finalement dominés dans la raquette par Alex Len, les Pistons vont jouer au yo-yo dans ce 3eme 1/4 : le début est complétement en faveur des Suns mais KCP et Jon Leuer vont replacer Detroit à -5, alors qu’on voyait les Suns s’envoler.

L’écart est malheureusement encore trop conséquent. Privé d’adresse, privé d’organisation offensive, Detroit ne compte que sur KCP pour s’en sortir. De l’autre coté, Phoenix dispose d’Eric Bledsoe qui score 21 pts, 11 reb et 8 ass pour permettre à son équipe de l’emporter. Le constat est dur mais aujourd’hui inévitable : avec cet effectif les Pistons ne sont pas supérieurs à cette équipe des Suns, qui n’avait pourtant gagné que 2 matchs jusque là.

Le MVP de la soirée

Kentavious Caldwell-Pope était plus souvent à ranger parmi les déceptions que parmi les MVP depuis le début de la saison NBA. Contre les Suns, KCP est resté sur le parquet 42 minutes, profitant d’un matchup favorable. L’arrière des Pistons a beaucoup tenté (22 tirs), notamment à 3-pts (5/10). Stan Van Gundy a même déclaré qu’il aurait aimé le cloner, tant il a bien joué ce soir. Donc MVP incontestable dans cette défaite.

La déception

Leader offensif depuis le début de la saison, Tobias Harris avait pris la place de Reggie Jackson dans l’organisation de l’attaque des Pistons. Hier soir, l’ancien du Magic s’est écroulé avec un 3/12 qui fait tâche. Harris n’a pas su peser sur le match et la comparaison avec Jon Leuer est éloquente : 11 pts à 3/8 et 9 reb en 24 minutes pour le remplaçant.

La stat

On vous prévient, la stat du jour est vraiment extraordinaire, un joueur majeur des Pistons ayant réussit sa meilleure performance en carrière contre les Suns. Une idée ? Oui ? Il s’agit d’Andre Drummond, avec ses 4 passes décisives… Voyons cette « performance » comme un indice de l’amélioration du pivot des Pistons !

La déclaration

Stan Van Gundy crite Donald Trump | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Lassé des défaite de son équipe, Stan Van Gundy n’a pas fait de déclaration intéressante après le match. En revanche, avant la rencontre, ce partisant de Clinton a décrypté l’élection présidentielle :

Incroyable ! C’est absolument gênant. J’ai eu honte de beaucoup de choses qui se sont passées dans ce pays, mais jusqu’à aujourd’hui je ne pouvais pas dire que j’ai jamais eu honte de NOTRE pays. Nous devons tous trouver un façon d’aller de l’avant, mais je n’essaie même pas de faire une déclaration politique, pour moi, c’est au-delà de la politique.

Je suis sûr qu’ils ont d’autres raisons et peut-être de bonnes raisons de voter pour Donald Trump  mais je ne pense que personne ne peut nier que ce gars est ouvertement et audacieusement raciste et misogyne et ethnocentrique.

Boxscore

Boxscore Detroit Pistons - Phoenix Suns | PistonsFR, actualité des Detroit Pistosn en France