Non classé

[Preview] Le roster des Detroit Pistons, poste par poste : les Ailiers Forts

Maintenant que le Media Day 2016 a marqué le début de la saison et que les joueurs retrouvent le parquet depuis quelques jours pour le training-camp, un tour d’effectif complet s’impose.
Poste par poste, joueur par joueur, PistonsFr débriefe la saison passée, les promesses qui ont été faites pour finir par un scenario probable. Avec un effectif à 90% définitif et quelques jours avant le premier match de pré-saison, on commence à y voir un peu plus clair. Second article de la série, après celui consacré aux Pivots.

Aujourd’hui place aux Ailiers Forts (Harris, Leuer, Ellenson)

Tobias Harris au Pistons Media Day 2016 | PistonsFr, actualité des Pistons en France

Tobias Harris

  • La saison passée (14,7 pts, 6,7 reb, 2,2 ass) : Son arrivée en Février 2016 marque la fin des grands travaux de Stan Van Gundy. Débarrassé des échecs Jennings et Ilyasova, le coach des Detroit Pistons dispose enfin de son noyau dur. Totalement impliqué dans le jeu collectif, Harris s’impose en starter, étant pour beaucoup dans la qualification en playoffs.
  • La promesse : Joueur discret par excellence, Tobias possède toutes les qualités pour devenir le meilleur joueur de l’effectif des Pistons. Si Drummond dispose du meilleur potentiel et que Jackson reste le joueur le plus expérimenté, Harris peut améliorer tous les aspects de son jeu, jusqu’à devenir un joueur capable d’inscrire 5 unités dans chaque case statistique. Une sorte de Kirilenko 2.0.
  • Le scénario : Dés la reprise de la saison, Tobias Harris, titulaire au poste 4, enchaine les bonnes perfs. Avec plus de temps de jeu, l’ailier fort score sans forcer, double sa moyenne aux contres et aux steals et mène les Pistons grâce à son jeu. Parfait lieutenant de Drummond in the paint, l’ancien Magic se balade. Au point d’être nommé au All Star Game ?

 

Jon Leuer | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Jon Leuer

  • La saison passée (8,5 pts, 5,6 reb, 1,1 ass) : 4 franchises en 5 ans pour Jon Leuer mais avec sa saison 2015-2016 est la meilleure de sa carrière. Excellent dans son rôle de strech four à Phoenix, Leuer a conquis Van Gundy par ses progrès en défense et sur son tir extérieur. Finalement rien d’étonnant que les Pistons lui aient offert 42 M/4 ans pour venir renforcer le banc.
  • La promesse : SVG voit en Jon Leuer un 4, capable de shooter de loin, avec un toucher soyeux et une belle palette technique. Mais surtout Van Gundy voit en Leuer un substitut au trade raté de Moteijunas. A Detroit, l’ancien Sun devra faire oublier l’épisode catastrophique de la visite médicale manquée, tout en rentabilisant son contrat.
  • Le scénario : Saison difficile en vu pour Leuer. La confirmation de Tobias Harris lui fait perdre de précieuses minutes et le nouveau #30 peine à se montrer. Heureusement faire mieux que Tolliver n’est pas un défi insurmontable et son entente avec Ish Smith sur Pick&Pop fait des étincelles. Malheureusement pas suffisant pour faire oublier le prix du contrat…

 

Henry Elleson, drafté par les Pistons | PistonsFr, actualité des Pistons en France

Henry Ellenson

  • La saison passée (17 pts, 9,7 reb, 1,8 ass en NCAA) : Jamais cité si bas dans les Mock Draft, Henry Ellenson est pourtant chuté jusqu’en 18eme position, pour être drafté par les Pistons. Le joueur de Marquette, invité de la Green Room à la Draft, est vu comme une bénédiction à Detroit. Sa bonne Summer League d’Orlando a d’ailleurs confirmé tout cela.
  • La promesse : Vu les ambitions de Detroit et son recrutement haut de gamme, développer un rookie ne semble pas dans les plans de Van Gundy. Malgré un talent indéniable, Ellenson devrait passer le plus clair de son temps en D-League. A lui de vite montrer des progrès pour devenir une rotation crédible du roster.
  • Le scénario : Dés le début de la saison, Henry Ellenson devient un joueur attitré des Grand Rapids Drive. Alors que les Pistons enchainent les matchs sans avoir le droit à l’erreur, Ellenson apprend, entouré de coachs qui surveillent son développement.L’expérience renforce le joueur, qui se voit offrir de bonnes minutes en fin de saison avec les Pistons. Une juste récompense pour un ailier fort qu’on attend de toute façon plutôt en 2017-2018.

Cette deuxieme preview consacrée au poste d’ailier fort chez les Pistons se termine. Évidement tous les scenarios sont plus ou moins fictifs et totalement objectifs mais avec toujours une once de vérité.

Commentaires(5)

  1. […] Poste par poste, joueur par joueur, PistonsFr débriefe la saison passée, les promesses qui ont été faites pour finir par un scenario probable. Avec un effectif à 90% définitif et quelques jours avant le premier match de pré-saison, on commence à y voir un peu plus clair. Nous en sommes au 3eme article de notre série, après avoir commencé avec les Pivots, puis les Ailiers Forts. […]

  2. […] Lire la preview sur les Ailiers Forts des Detroit Pistons […]

  3. […] au 4eme et avant-dernier article de notre série, après avoir déjà analysé  les Pivots, les Ailiers Forts et les […]

  4. […] au 5eme et dernier article de notre série, après avoir déjà analysé  les Pivots, les Ailiers Forts, les Ailiers et les […]

  5. […] 4 matchs, une tendance claire se dessine : les responsabilités sont assumés en priorité par Tobias Harris. En 4 matchs, l’ailier tourne à 20 pts de moyenne, soit 4 unités au dessus de son total de […]

Les commentaires sont fermés