Non classé

Pistons-Raptors : DeRozan beaucoup trop sérieux pour cette équipe(91-109)

Il n’y avait peu d’observateurs pour croire à la victoire de Detroit en terre canadienne lors de cette soirée d’ouverture. En pré-saison contre ces mêmes Raptors, les Pistons avaient montré de gros manques, impossible à combler en quelques jours.

Les hommes de Stan Van Gundy ont tenté de faire mentir les pronostics en commençant très fort le match mais quand le jeu offensif des Raptors s’est mis en action , il n’y avait pas de place pour l’espoir . D’abord guidé par un Jonas Valanciunas maître de la raquette (en l’absence de Drummond , sorti précipitamment pour deux fautes ) qui compile 32 pts à 10/15, les Raptors ont ensuite trouvé leur MVP en la personne de DeRozan.

DeRozan pour Toronto | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Ish Smith hors du coup; Toronto domine dans toutes les catégories statistiques

La défense de Detroit s’est montré incapable d’arrêter ce duo Valanciunas-DeRozan. Chaque pénétration s’est finie par deux points ou par la faute, notamment sur le pivot des Raptors qui s’est offert 14 LF. Face à une défense aussi apathique, DeMar DeRozan s’est régalé : 40 pts à 17/27 aux tirs. Le champion olympique a notamment fait sien le 3eme quart-temps avec 17 pts.

Coté Pistons, rien ne va, malheureusement. Ish Smith n’arrive pas à s’imposer dans cette équipe au jeu offensif brouillon : les pertes de balles et les shoots forcés se sont multipliés dans cette attaque statique. Et à coté de lui, même le nouveau Beno Udrih semblait plus à l’aise… Andre Drummond, sorti rapidement pour deux fautes n’a pas su élever son niveau de jeu, collectant 6 pauvres rebonds et laissant les Raptors dévorer les Pistons dans cette catégorie, comme partout ailleurs.

Le banc n’apportant rien, il n’y a que Tobias Harris (22 pts à 8/13) et Marcus Morris (17 pts, 9 reb) pour se montrer digne de cette équipe. Après la rencontre, Stan Van Gundy commençait déjà à s’impatienter :

Nous n’avons pas la moindre chance de gagner et d’être bon si nous n’arrivons pas à défendre et à prendre des rebonds – et nous n’avons fait ni l’un, ni l’autre ce soir.

Commentaires(2)

  1. […] un premier match extrêmement décevant contre Toronto, Stan  Van Gundy devait remettre la tête de son équipe à l’endroit pour […]

  2. […] des Pistons montre à nouveau des signes de solidité. Stan Van  Gundy avait expliqué après la défaite inaugurale contre les Raptors que rien ne serait possible sans défense et sans rebond. Il semble que ses hommes aient compris […]

Les commentaires sont fermés