Non classé

Pistons-Bucks (98-83) : le chantier d'Andre Drummond (20 pts, 23 reb)

Premier match contre un adversaire de la Division Centrale, le match contre les Milwaukee Bucks devait aussi confirmer la bonne prestation de Detroit contre le Magic. Grâce à un état d’esprit retrouvé et à un Andre Drummond enfin entré dans sa saison, les Pistons s’imposent sans trembler 98-83, maintenant leurs adversaires sous la barre des 85 points pour la deuxième fois de suite.

Ce qu’on a vu du match

KCP et Morris contre les Bucks | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

En gagnant pour la deuxième fois de suite, Detroit s’est offert des certitudes. Alors que la victoire contre Orlando portée la marque des extérieurs, Andre Drummond a profité de la venue de son ex-coéquipier Greg Monroe pour enfin se montrer.

Les Pistons ont eu la bonne idée de poser sa patte sur le match dés les premières minutes de la rencontre. Résultat, ils ont conservés une petite dizaine de points durant tout le match, et mis à part une petite inquiétude dans le 3eme, Detroit n’a pas tremblé. Jouant collectif, faisant tourner la balle (8 assists sur les 10 premiers paniers), les Pistons se sont offert le luxe de passer une soirée tranquille.

Avec le talent d’Ish  Smith en transition, c’est toute l’attaque des Pistons qui déroule. Tobias  Harris, KCP et évidement Drummond ont pu bénéficier de dunks faciles, notamment dans le 2eme quart-temps où la défense agressive de Detroit a causé de nombreuses pertes de balle.

Les pertes de balles ont aussi été le point faible de l’équipe. 15 au total dont 4 pour Smith et 5 pour Udrih. Ces approximations dans le 3eme quart, combinées à un coup de chaud de Giannis Antetokounmpo (17 pts, 8 reb, 8 ass) permettent aux Bucks de revenir à 2 points. Mais KCP, particulièrement actif ce soir et Tobias ont finis de mettre les Pistons à l’abri à la fin de la période.

Le MVP de la soirée

Premier gros double-double pour Andre Drummond cette nuit avec 20 pts et 23 rebs, dont 8 offensifs. On a retrouvé sur ce match le mammouth des raquettes, celui qui mérite un contrat à 130M/5 ans. Quand Drummond se déchaine ainsi, il n’y a pas beaucoup de monde pour l’arrêter et cette nuit,  ni Plumlee, ni Henson, ni Monroe n’en était capable. Pour finir sur une bonne note, Dre a subi son 1er hack contre les Bucks : 4/8 aux LF sur le match mais seulement 1/4 quand les fautes sur lui étaient volontaires. Une piste mentale à creuser.

La deception

Plus une incompréhension qu’une déception mais Stan Van Gundy a complétement verrouillé son banc cette nuit. Ellenson, Gbinije, Hilliard et Marjanovic n’ont pas eu droit à une seule minute, même lors du garbage time en fin de match. Nul doute que le coach s’expliquera mais pendant le match, la rotation courte de SVG à seulement 9 joueurs étaient vraiment étonnante. Profitons-en aussi pour classer Stanley Johnson dans les déceptions : aucun tir tenté en 16 min…

La stat

La defense de Detroit contre les Bucks | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

83 comme le nombre de point marqués par les Bucks. Après avoir limité le Magic à 82 points, la défense des Pistons montre à nouveau des signes de solidité. Stan Van  Gundy avait expliqué après la défaite inaugurale contre les Raptors que rien ne serait possible sans défense et sans rebond. Il semble que ses hommes aient compris son message

La déclaration

Plus que les 23 rebonds, Stan Van Gundy a souhaité hier soir souligner le rôle d’Andre Drummond dans le jeu de son équipe :

Il a joué un basket vraiment vraiment désintéressé ce soir – Stan Van Gundy sur Andre Drummond

Boxscore

Boxscore Pistons-Bucks | PistonsFR, actualité des Detroit Pistons en France

Commentaires(1)

  1. […] deux victoires rassurantes mais contre des adversaires dits « à leur portée », les Pistons avaient […]

Les commentaires sont fermés