Les 4 clés du début de la saison régulière des Pistons

Avec la défaite de jeudi contre les Raptors, Detroit met fin à sa campagne de présaison. Avec 3 défaites contre Brooklyn, San Antonio et donc Toronto, pour 3 victoires contre Atlanta, Philadelphie et Milwaukee, les Pistons n'ont pas rassurés. Privé de Reggie Jackson jusqu'en décembre, l'équipe affiche de gros manques qui seront difficiles à combler d'ici au 26 Octobre, date de l'Opening Night.


Modestement PistonsFR va essayer de livrer les quelques clés qui pourraient être décisives pour le début de saison régulière à Detroit. Avec une Conférence Est de plus en plus relevée, la mission des hommes de Stan van Gundy a déjà commencé.



Limiter la casse à la mène


Les problemes de Ish Smith | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France


Le poste de meneur devait être un point fort cette saison à Detroit. Reggie Jackson joue un rôle capital dans cette franchise, et le recrutement de Ish Smith devait servir à renforcer le banc. Malheureusement la blessure de Jackson va l'écarter des terrains pendant plus de deux mois et le voir de retour en décembre serait déjà un petit exploit.


En son absence, c'est Ish Smith qui a été propulsé dans le 5 de départ pour les 6 matchs de presaison. Si personne n'attendait de Smith le même niveau que Reggie Jackson, l'ancien Sixers a en revanche globalement déçu. Incapable de mener à bien le jeu des Pistons, coupable de nombreuses pertes de balles en début de match, auteur d'une défense suspecte, Ish Smith a affaibli cette équipe des Pistons.


Pourtant pendant au moins 20 rencontres, Stan Van Gundy va devoir composer avec un tandem Smith- McCallum à la mène (ce dernier a été confirmé dimanche). Il va falloir limiter les risques à ce poste et il est même possible que les systèmes des Pistons ne soient pas très élaborés au départ. Drummond, Harris et Morris vont devoir prendre le jeu en main et hausser leur niveau se jeu. Le nombre se match et les victoires pourraient ensuite libérer Ish Smith. La première semaine de compétition sera cruciale.



Retrouver une solidarité en défense


La defense contre les Nets | PistonsFr, actualitéd es Pistons en france


A l'image d'un KCP catastrophique tout au long de cette presaison (peut-être trop focalisé sur sa prolongation ?), les Pistons ont déjoué dans un secteur qui faisait pourtant leur force : la défense. Jeremy Lin, Kyle Lowry, Kawhi Leonard, tous se sont amusés dans la défense gruyère de Detroit. Durant 6 matchs, on a pu voir des joueurs adverses prendre feu, des shoots terriblement ouverts et, plus grave encore, aucune cohésion entre les joueurs.


Ish Smith est catastrophique en défense, Stanley Johnson n'a pas eu d'impact, nous avons déjà abordé le cas KCP et Drummond reste plus intéressé par le rebond que par le soutien défensif. Résultat, seul Marcus Morris et Tobias Harris font les efforts nécessaires.


Maintenir les adversaires sous les 100 pts la première semaine sera un des premiers défis de Stan Van Gundy. Si les starters n'arrivent pas à hausser leur niveau, les solutions viendront peut-être du banc, où les colosses Baynes et Marjanovic pourraient insuffler une nouvelle dynamique. On a vu l'Australien plus solide que Drummond face à Joel Embiid en présaison.



Faire confiance au banc


Les joueurs du banc à Detroit | PistonsFR, actualités des Pistons en France

On s'en était plaint l'an passé. On était ravi de voir débarquer des recrues en nombre. On en avait fait une analyse très encourageante. Bref le banc des Pistons était un sujet phare de l'été et il nous tardait de voir ce dont il était capable en présaison.


Mais avec Reggie Jackson out, le front office des Pistons a cherché avant tout à se rassurer. Seul le poste de meneur a eu droit à de la rotation:  Ish Smith, évidemment, avec un temps de jeu conséquent mais aussi le binôme Brown/McCallum en lutte pour le dernier spot du roster. Sur les autres postes, le néant le plus total a régné : pas de place pour les rookies Ellenson et Gbinije, très peu de Boban et un Jon Leuer qui a progressivement disparu.


Pourtant Stan Van Gundy n'a cessé de déclarer pendant la présaison que Gbinije était le meilleur sur l'aile, que Ellenson était fabuleux ou que Boban offrait des possibilités illimitées. On compte sur le président/coach des Pistons pour ouvrir son banc rapidement. Et ainsi enlever un peu de pression à Ish Smith.



Rester en bonne santé


Tobias Harris avec son masque | PistonsFr, actualité des Detroit Pistons en France

Tout a commencé avec la tendinite de Reggie Jackson. Ce même Reggie a découvert à ce moment-là une 2eme blessure, cette fois au pouce. Nous avons eu droit ensuite à une blessure au nez simultanée de Tobias Harris et Aron Baynes, l’Australien se faisant carrément opérer pour cela. Stanley Johnson, lui, ne serait pas à l'aise dans ses chaussures et commence à avoir des gênes au pied. Enfin Marcus Morris et Andre Drummond ont chacun manqué un match en raison de pépins physiques.


La loi des séries ferait bien de s’arrêter dés maintenant. Stan Van Gundy va devoir compter sur toutes les forces en présence dés la soirée d'ouverture contre Toronto. Avoir un roster en bonne santé serait le minimum, après avoir de toute façon perdu du temps dans une présaison gâchée.


Le staff médical de Detroit n'est pas à remettre en cause mais le destin s'acharne un peu contre cette franchise. Si aucune franchise NBA n'a son effectif au complet dés le début -et on pense fort aux fans des Sixers- il demeure que cette accumulation complique les choses, à l'aube d'une saison qui s’annonce décidément difficile.


 

3 commentaires:

  1. […] La raison de ce revirement soudain ? Beno Udrih, libéré quelques heures plus tôt et probablement assez important pour faire valser toute une présaison sur un poste où les Pistons devront surtout limiter les dégâts. […]

    RépondreSupprimer
  2. […] soirée d’ouverture. En pré-saison contre ces mêmes Raptors, les Pistons avaient montré de gros manques, impossible à combler en quelques […]

    RépondreSupprimer
  3. […] du premier match, devait penser les fans des Pistons. Mais l’immensité du chantier –défense, rebond, systèmes offensifs– laissait imaginer de nouvelles difficultés pour la bande d’Andre […]

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.