Stan Van Gundy et les Pistons offrent un soutien à Colin Kaepernick

Aujourd'hui en une du Times, Colin Kaepernick cristallise toutes les attentions aux USA en ce moment. Choqué par les récentes violences policières contre les Afro-Americains dans l'Oklahoma et à Charlotte, le quarterback des San Francisco 49ers a choisi de profiter de l'hymne national pour témoigner au monde son émoi. Par la simple action de mettre le genou à terre pendant la Star-Spangled Banner (au départ Kaepernick était resté assis) , le joueur de la NFL a suscité des réactions dans toute la sphère sportive.

A l'aube du training-camp des Pistons, Stan Van Gundy, Reggie Jackson et Darrun Hilliard ont témoigné leur soutien à Colin Kaepernick. En cette année électorale, la saison NBA pourrait bien être très politique.


Stan Van Gundy se rappelle des grands combats politiques des sportifs


Stan Van Gundy soutient Colin Kaepernick | PistonsFr, actualité des Pistons en France
Il y a quelques mois, aux ESPYS (Excellence in Sports Performance Yearly Award), LeBron James -sacré sportif de l'année à cette occasion-, Chris Paul, Dwyane Wade et Carmelo Anthony avaient appelé tous les athlètes à s'engager dans la défense des droits des afro-américains. Cet engagement a résonné chez Stan Van Gundy, coach des Detroit Pistons, interrogé par le Detroit Free Press :



Je suis encouragé de voir que certains de ces gars se sont levés et ont ouvert aux ESPYs une vraie discussion. Je suis vraiment fier que nous ayons des gars qui voient non seulement le problème, mais veulent essayer de faire quelque chose à ce sujet.

Pour moi, à certains égards, la brutalité policière est juste la partie la plus visible alors qu'avec les inégalités profondes dans notre système de justice pénale, dans notre système d'éducation, il y a énormément de choses sur lesquelles se concentrer. Je pense qu'il est formidable d'avoir des joueurs qui veulent faire partie de cette conversation, et beaucoup qui veulent même aller au-delà de la conversation et faire partie de la solution.


Stan Van Gundy se souvient de Lew Alcindor refusant de représenter les États-Unis aux Jeux olympiques d'été de 1968 pour protester contre l'inégalité de traitement des Afro-Américains dans le pays ou de la position de Muhammad Ali contre la guerre du Vietnam. Ainsi par rapport au geste de Kaepernick, le Président/coach de Detroit a encouragé ses joueurs de ne pas être suiveurs et être complètement informé sur ces questions.


Reggie Jackson, symbole des Pistons ouverts et engagés


Plus qu'un coach, Van Gundy prend une place de guide pour cette équipe de très jeunes joueurs. Darrun Hilliard pensait par exemple que Colin Kaepernick cherchait la visibilité avec cette démarche. En suivant les conseils de son coach, le joueur des Pistons a compris son erreur :



Il est juste fou, sans même évoquer la question raciale, de voir comment les gens au pouvoir agissent face aux autres personnes. Cela pourrait être un gars noir ou un blanc, ils agissent comme un tyran pour moi. Si vous êtes plus fort que quelqu'un et que vous venez les écraser ou trouver une raison de les rabaisser ou même de les battre alors vous êtes un tyran pour moi.


Reggie Jackson sur l'affaire Kaepernick | PistonsFr, actualité des Ppistons en France

On avait eu l'occasion d'aborder le regard apaisé de Reggie Bullock sur sa relation avec sa soeur transgenre mais celui qui se rapproche le plus d'un Colin Kaepernick chez les Pistons s'appelle Reggie Jackson. Fils d'une famille militaire, né en Italie, Jackson a vu du pays, a rencontré des gens très différents et a appris la tolérance.



Je pense qu'être dans l'armée, se déplacer souvent permet de voir que les gens de couleurs différentes, les croyances, la sexualité, cela n'a pas d'importance.

On se demande pourquoi nous nous craignons les uns les autres. Je ne sais pas ce qui se passe dans ce monde, mais en prenant le temps d'apprendre à connaître les gens, il semble moins effrayant. C'est vraiment un bel endroit ... si on prend  le temps d'apprendre à connaître les gens. Il faut juste respecter leurs croyances et leurs préférences. Vous ne pouvez être pas d'accord avec eux, mais respectez simplement qu'ils disent


Sans jamais vraiment citer Colin Kaepernick, mais en érigeant l'engagement dont fait preuve le quarterback des 49ers comme un exemple, Stan Van Gundy, Darrun Hilliard et Reggie Jackson prouvent que la NBA n'est pas devenu une ligue aseptisée, loin des problèmes du peuple. Ville en proie aux conflits raciaux, Detroit mérite une équipe de basket capable d’œuvrer pour la communauté.

Aucun commentaire

Fourni par Blogger.