Non classé

La Summer League pourrait bien changer les plans à Detroit

Detroit a finalement terminé à la seconde place lors de la Summer League d’Orlando. Durant leur passage lors des Ligues d’été, les jeunes Pistons ont montré de belles choses. Certains étaient là pour se roder, d’autres pour se faire voir, mais les performances de certains pourraient changer la donne. Lorenzo Brown et Henry Ellenson sont de ceux-là.

Lorenzo Brown veut faire parti du roster des Pistons

Lorenzo Brown à Detroit | PistonsFr actualités des Pistons en France
Derrière Reggie Jackson, Stan Van Gundy a recruté Ish Smith, censé apporter du dynamisme à la second-unit. Derrière Ish Smith en revanche, c’est le mystère le plus total. Nous ne compterons plus sur Steve Blake (qui doit faire de la place pour le contrat de Marjanovic), ce qui ne laisse aux Pistons plus que Gbinije ou Lorenzo Brown.
Brown a fait grosse impression dans cette Summer League, notamment lors du match 2 où il nous avait déjà impressionné. En allant plus loin, on peut considérer qu’il a été le meilleur Piston sur le parquet d’Orlando. Affuté, vif, capable de distribuer de bonnes passes, Brown a aussi montré de belles capacités de scoring (14 pts de moyenne).
Ce poste de troisième meneur demande un joueur de rotation, qui ne fait pas de vagues et qui est opérationnel quand il entre en jeu, en attaque comme en défense. Avec ses 3,6 steals lors de cette Summer League, Brown a prouvé à Van Gundy que se priver de lui serait une erreur.

Henry Ellenson, mieux que le 6eme joueur à l’intérieur

Henry Ellenson à Detroit | PistonsFr actualités des Pistons en France
Derrière Drummond et Tobias, Stan Van Gundy a recruté Jon Leuer et Boban Marjanovic. Sachant que Aron Bayne est -pour le moment- toujours là, Henry Ellenson n’a aucune raison d’être optimiste. Pourtant le 18eme choix de la dernière draft mérite de se faire sa place en NBA.
Lors de la Summer League, Ellenson a impressionné. Ses performances n’ont pas été extraordinaires mais son abnégations et sa confiance ont marqué les esprits. Il a, par exemple, été très moyen face au Heat mais a réagit immédiatement lors du match suivant avec 22 pts et 11 rebonds. On a aussi beaucoup apprécié son culot offensif, Ellenson n’hésitant pas à tirer régulièrement derrière la ligne, malgré des pourcentages défaillants.
Au final Ellenson a probablement semé le doute dans l’esprit de SVG. Il est évident que ce  joueur doit se développer et qu’il sera probablement meilleur que Leuer ou Marjanovic à terme. Peut etre qu’Aron Baynes fera les frais de cet apprentissage assez vite…

Commentaires(6)

  1. […] On peut voir que les signatures portent toutes la marque de Stan Van Gundy, qui assoit encore plus sa position. Il est l’homme fort de la franchise, le chef d’orchestre. Après avoir façonné son 5 de départ, il dispose aujourd’hui d’un banc qui lui ressemble. Sur certains postes, comme Ellenson en 4 ou Baynes en 5, le 3eme joueur de rotation est même extrêmement intéressant. […]

  2. […] peut aimer un joueur qui joue 7 min par match. On pensait vraiment que la Summer League allait redistribuer les cartes ou du moins conforter le choix de Brown en 3eme meneur. Stan Van Gundy en a décidé autrement et […]

  3. […] cas des rookies. Henry Elleson et Michael Gbinije font vivre une saison compliqué. Si Ellenson a du talent plein les mains, Leuer prend une place importante devant lui. Gbinije, drafté au deuxième tour, connaitra plus […]

  4. […] été en Summer League, tout le monde a remarqué le talent offensif d’Ellenson. Son abnégation malgré des matchs […]

  5. […] de Marquette, invité de la Green Room à la Draft, est vu comme une bénédiction à Detroit. Sa bonne Summer League d’Orlando a d’ailleurs confirmé tout […]

  6. […] Brown n’avait pas disputé un seul match avec les Pistons. Il en en revanche impressionné cet été en Summer League, au point d’être considéré par Van Gundy comme le 3eme meneur cette […]

Les commentaires sont fermés